Télécharger
l’édition n°961
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Nager pour sauver le Léman

Lutry Gymnasien à Pully, habitant Lutry et sportif d'élite âgé de 17 ans, Antonin Costa veut allier performance physique et action citoyenne pour son travail de maturité. Il va traverser le Léman - 13 km en eau libre pour relier Evian à Pully en une seule traite - le 6 septembre. Objectif : récolter des fonds pour une association qui se bat pour la sauvegarde du lac.

Le jeune nageur de 17 ans s'entraîne depuis quelques semaines en eau libre pour prendre ses repères. L. Villiger

Textes: Xavier Crépon

C'est la première fois que le jeune nageur se lance dans un défi pareil. 13 km en eau libre pour relier Evian à Pully en une seule traite. «Je me lance dans l'inconnu. Ce n'est pas physiquement que ça va être dur. J'ai les capacités. C'est plutôt au niveau mental qu'il faudra tenir la distance.» Dans le cadre de son travail de maturité au gymnase de Chamblandes, Antonin Costa veut sensibiliser à la protection du lac tout en accomplissant une performance de choix. Il devra se dépasser le 6 septembre pour réaliser ses objectifs. Mais il en a la carrure. Membre du Lausanne natation depuis l'âge de 3 ans, il fait partie, selon ses dires, du top 20 national, tout âge confondu, sur 50 m dos (en compétition) et du top 5 national dans sa catégorie (17-18 ans). Prise de température à deux semaines du jour J.

Un défi multiple

Impatient et enthousiaste, Antonin Costa est prêt à se lancer dans le grand bain, après six mois de préparation pour monter son projet. «J'ai tout ce qu'il me faut. La Banque du Léman a financé mon équipement et ma communication, un médecin va me suivre lors de ma traversée, et l'Association pour la sauvegarde du Léman (ASL) est prête à recevoir les dons.» Un travail organisationnel titanesque qui lui a beaucoup apporté. «Mis à part le projet lui-même, j'ai beaucoup appris. Organiser mes idées et choisir mes priorités afin de tout préparer, ce n'était pas tâche facile mais j'y suis arrivé.»

Physiquement, le gymnasien est au point. «Je m'entraîne tous les soirs. Que ce soit en piscine ou dans le lac depuis quelques semaines, je nage pour travailler ma technique et prendre mes repères.» Il en aura besoin en plein milieu du Léman, car la vraie difficulté sera de ne pas s'essouffler trop vite à cause d'une mauvaise évaluation de la distance. «Ce qui est compliqué en eau libre, c'est que tu n'as que très peu de repères visuels. Tu regardes la rive et tu penses qu'il te reste 30 minutes, mais ça peut être bien plus.» Son objectif: effectuer la traversée en quatre à cinq heures. «J'ai beaucoup d'appréhension sur le temps, mais je reste confiant. Je ne peux que prendre du plaisir.»

Préserver le Léman

Outre la performance physique, l'objectif d'Antonin est surtout de s'engager pour son lac. «On peut toujours s'y baigner. Mais jusqu'à quand? questionne-t-il. Il est temps de prendre conscience que le Léman n'est pas un dépotoir à déchets. Rendons-nous compte de la chance qu'on a, et ne le détériorons pas plus qu'il ne l'est pour que les générations futures puissent en profiter.» D'où le choix de l'ASL pour le suivre dans son projet. «Cette association sensibilise les jeunes et fait régulièrement des actions de dépollution, relève le nageur. Je veux les faire connaître tout en menant une levée de fonds.» Il sera donc possible de soutenir la cause en effectuant un don directement sur leur site (voir encadré).

Aider la science

Antonin Costa souhaite aussi que son expérience profite à la recherche. «En collaboration avec le CHUV, nous allons analyser ma fatigue avant, pendant et après l'effort avec un cardiofréquencemètre, explique-t-il. Ils n'ont actuellement pas assez de données avec leurs tests de fatigue sur les sportifs de haut niveau. Le but sera donc de voir comment mon corps réagit à cette course et combien de temps il lui faudra pour récupérer.» Plein de fougue, le jeune Lutryen rêve déjà de son prochain défi. «Si cette expérience est concluante, j'aimerais à l'avenir faire la traversée en longueur. 80 km en 30 heures de nage d'affilée, c'est un défi fou. Mais un jour, je le ferai.»

Date:22.08.2019
Parution: 961

Comment soutenir son action

Antonin Costa souhaite que son projet touche un maximum de personne. Vous pouvez le soutenir directement sur place le vendredi 6 septembre lors de son arrivée sur la rive de Pully (11h30-12h), ou bien en effectuant un don à l'Association pour la sauvegarde du Léman.

Plus d'infos sur: https://asleman.org/fr/accueil/

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio