Télécharger
l’édition n°961
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«On accroche tous des rêves à nos étoiles»

Monthey En 2012, Magaly Lambert lançait La Montheysanne, une association à but non-lucratif visant à lutter contre l'isolement des femmes atteintes par le cancer. Outre la fameuse course caritative 100% féminine, dont la 8e édition se tiendra ce 25 août, des activités sont organisées durant toute l'année. Rencontre avec une femme dynamique et positive, à l'image de son action.

«J'ai toujours eu envie de faire quelque chose pour les autres», confie Magaly Lambert.

Texte et photo: Valérie Passello

«Je ne me voyais pas traverser la vie juste pour moi, j'ai toujours eu envie de faire quelque chose pour les autres.» Dans le stade du Verney, qui sera bientôt envahi par une énorme vague de T-shirts roses, Magaly Lambert affiche la couleur. «Je n'ai pas envie de me mettre en avant, quand je pense aux douleurs terribles que certaines femmes traversent. L'important dans tout ça, c'est la cause.»

Quiconque a participé à La Montheysanne, de près ou de loin, l'aura constaté: c'est bel et bien le combat contre le cancer qui importe. Bien plus que de gagner la course. Un événement qui place la solidarité au premier plan et dont se dégage une grande énergie positive. Depuis la première édition en 2012, le nombre de participantes a grimpé d'un peu plus de 500 à près de 2'000.

Mais le reste de l'année, l'association met aussi sur pied des ateliers. Cours de Pilates, aquagym, initiation au tirage de tarot, relooking ou leçon pour apprendre à monter des chaînes à neige, pas moins de douze activités gratuites sont proposées en 2019. Si la présidente de l'association reste humble, il n'empêche que son action porte ses fruits. L'an dernier, La Montheysanne a versé 33'000 frs à la Ligue Contre le Cancer.

Un concept fédérateur

Mais comment cette idée a-t-elle germé dans son esprit? «Jusqu'ici, je n'en ai pas tellement parlé, mais j'ai eu une tumeur au péroné gauche à l'âge de 25 ans. On a réussi à tout enlever et j'ai eu la chance de bien récupérer», confie-t-elle. Alors monitrice de sports en salle, elle réoriente sa carrière pour dispenser des leçons de sports plus doux. «Peu à peu, j'ai pu reprendre la course, pour le plaisir. En 2007, j'ai participé à la Frauenlauf de Berne. J'étais derrière, aux côtés d'une femme aveugle qui courait avec sa guide. C'était génial, très fort, émouvant. Et je me suis dit qu'on n'avait pas ce genre d'événement en Suisse romande», raconte-t-elle.

Aider les femmes à ne pas être isolées par la maladie, leur proposer des activités, générer des rencontres, tel est le but de La Montheysanne. «C'est toujours pareil, dans la vie, on accroche tous des rêves à nos étoiles, reprend l'organisatrice. Après, soit on agit, soit on regarde les autres faire.» De nature déterminée, elle a donc opté pour l'action, fédérant autour de son projet une équipe entièrement bénévole.

Des expériences enrichissantes

À propos des activités qui jalonnent l'année, Magaly Lambert relève: «Humainement, il se passe quelque chose à chaque atelier. La maladie, ça ramène à l'essentiel. Et l'essentiel, c'est l'amour. Pour moi, il doit être au centre de tout. On est dans le vrai, sans jugement, personne ne triche. Personnellement, c'est ça qui me fait le plus grandir avec La Montheysanne.»

Parmi les belles histoires nées de cette aventure, elle relève la création d'un groupe de Nordik Walking. «J'avais organisé quelques cours en tant que monitrice, puis l'une des participantes a repris le flambeau. Pour moi, c'est ça qui est beau, on lance quelque chose qui continue sans nous!» Elle mentionne aussi la jolie aventure vécue avec le centre médico-éducatif La Castalie, qui accueille des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un polyhandicap. «Depuis la cinquième édition, des pensionnaires participent à la course. C'est hyper important pour elles, car pour une fois, elles ont l'opportunité de soutenir les autres.»

Ce 25 août, pitchounettes, loulouttes, gazelles, coureuses et marcheuses prendront à nouveau le départ. Qu'elles soient malades ou en pleine forme, toutes seront solidaires et vêtues de rose.

www.lamontheysanne.ch

Date:22.08.2019
Parution: 961

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio