Télécharger
l’édition n°961
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«L'étanchéité est une partie sensible dans la construction»

bâtiment Les orages et les coups de chaleur pèsent lourd sur les toits des maisons. Le métier d'étancheur a donc de l'avenir pour qui ne craint pas le vertige et sait être méticuleux. Car une bonne étanchéité requiert des compétences spécifiques qui ne s'improvisent pas.

Le métier d'étancheur ne se limite pas aux toits, il se rapporte aussi aux balcons, dalles, parkings.AdobeStock

Magaly Mavilia

Les pluies torrentielles et les inondations qui les accompagnent ne cessent de défrayer la chronique. Les médias exagèrent-ils? «Il n'y a pas que les pluies torrentielles mais aussi les canicules, relève Yves Joseph, co-administrateur du Groupe Phida Invest qui détient les sociétés des groupes Georges Dentan et Setimac. Ceci dit, nous remarquons que les phénomènes climatiques s'intensifient, dans les coups de chaleur comme dans les orages». Mais le métier d'étancheur ne se limite pas aux toits, il se rapporte aussi aux balcons, dalles, parkings et à tout ce qui englobe l'isolation thermique de ces parties d'ouvrage.

«Tout se joue dans les détails»

«L'étanchéité est une partie sensible dans la construction et elle doit impérativement être réalisée par des professionnels capables de respecter les normes d'exécution qui assurent la bienfacture et la pérennité de l'ouvrage. Le bon marché dans la construction est toujours trop cher», insiste le spécialiste. Avec le temps, le toit s'est complexifié. Il abrite désormais des installations solaires, des jardins ou du gravier. L'étancheur est donc appelé à travailler avec plusieurs corps de métier, lors de la construction du bâtiment. Il effectue aussi les entretiens annuels, essentiels afin d'éviter des mauvaises surprises qui peuvent s'avérer coûteuses. Par ailleurs, une bonne isolation thermique permet de substantielles économies d'énergie de chauffage. Etancheur est un métier qui demande de la minutie, car «tout se joue dans les détails, souligne Yves Joseph. Une bonne condition physique est nécessaire et il ne faut pas craindre les changements de température, ni de se salir. Et bien sûr, ne pas avoir le vertige».

Date:22.08.2019
Parution: 961

Formation

Apprentissage de 3 ans : CFC

Possibilité d'obtenir une maturité professionnelle, pendant l'apprentissage ou après l'obtention du CFC

Formation en entreprise : attestation de l'employeur

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio