Télécharger
l’édition n°963
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les citoyens pourront préparer la noce

Monthey/Collombey-Muraz Après une phase de réflexion sur les avantages et inconvénients d'une potentielle fusion, les deux communes inviteront leurs habitants à prendre part à l'élaboration du dossier.

Selon Stéphane Coppey (à g.) et Yannick Buttet, «L'entente entre les deux communes est au beau fixe, la fusion semble être une suite logique.»

Texte et photo: Valérie Passello

Cet automne, les habitants de Monthey et de Collombey-Muraz pourront s'inscrire à des ateliers participatifs pour dessiner les contours du processus de fusion entre leurs deux communes. Cinq «cafés citoyens», de 25 à 30 participants au maximum, sont au programme entre le 15 et le 23 octobre. Il s'agira, pour ces volontaires, de donner leur vision de la situation actuelle et de proposer des solutions pour apporter des améliorations en cas d'union. Ils travailleront sur cinq thématiques posées par un comité de pilotage formé de représentants politiques des deux communes, à savoir l'économie, le territoire, la mobilité, la société et la gouvernance. Directeur de la société Serec, chargée d'accompagner la démarche, Etienne Mounir annonce: «Ces ateliers aboutiront à un rapport d'impulsion, qui sera remis à des groupes de travail chargés de poser les principes de la future commune.» Pour le président de Collombey-Muraz, Yannick Buttet, cette étape est cruciale: «Il est temps de sentir le pouls de la population. Une fusion doit être portée par les citoyens et amener une plus-value, sinon elle ne sert à rien», considère-t-il.

Un vaste sondage

Si les premiers ateliers visent à développer une discussion qualitative avec une poignée de participants, tous les citoyens auront voix au chapitre dans un second temps. Le président montheysan Stéphane Coppey précise: «Les habitants de nos deux communes seront invités à participer à un sondage, par courrier papier, ainsi qu'en ligne.» Cette deuxième consultation se tiendra dans le courant du premier trimestre 2020 et visera à évaluer les priorités, besoins et desiderata de la population dans les thèmes abordés. Etienne Mounir ajoute: «Les résultats de ce sondage seront pris en compte dans la préparation d'un pré-rapport de fusion, que l'on peut considérer comme un avant-projet. La synthèse de toutes ces étapes donnera lieu à une information politique, soumise aux Conseils généraux et municipaux en juin 2020.» Le processus sera ensuite mis en suspens, le temps des élections communales. Les nouvelles Autorités devraient se saisir du dossier en 2021 puis se prononcer sur leur volonté de poursuivre ou de stopper le projet. Si celui-ci aboutit, la fusion pourrait être effective en 2025 et la nouvelle commune compterait alors dans les 30'000 âmes, pour un budget d'environ 150 mios.

Date:05.09.2019
Parution: 963

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio