Télécharger
l’édition n°964
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«21 minutes au moins depuis Rennaz, c'est trop»

Urgences Les SMUR de Montreux et de Monthey vont être réunis sur le site de l'Hôpital de Rennaz. Conséquence: en cas d'urgence vitale sur la Riviera, un rallongement de la durée d'attente pour qu'un médecin vienne en appui des ambulanciers. Inquiet, le groupe UDC demande le maintien d'une antenne SMUR sur la Riviera, via une interpellation dans quatre communes. Le Canton rassure.

En 2018, Ambulances Riviera (au premier plan) est intervenue à 556 reprises conjointement avec le SMUR. ASR | J.Masson

Priska Hess

«Je ne dénigre pas le travail extraordinaire et professionnel de nos ambulanciers, mais je trouve inadmissible qu'une région de 80'000 habitants comme la nôtre n'ait bientôt plus d'antenne SMUR (Service mobile d'urgence et de réanimation) sur place. Il en va de la sécurité vitale de la population de la Riviera». Très inquiet, José Espinosa (UDC) a alerté les autorités de La Tour-de-Peilz le 4 septembre via une interpellation au Conseil communal, après avoir découvert que le SMUR Riviera allait être déplacé à Rennaz. Actuellement, ce renfort avec médecin urgentiste est stationné à l'hôpital du Samaritain, d'où il est engagé par la centrale 144 pour venir en appui aux ambulanciers de la Riviera en cas d'urgence vitale. Idem pour le Chablais, avec un SMUR rattaché à l'hôpital de Monthey. Comme le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) l'a confirmé au Régional, les SMUR de Vevey et de Monthey seront bientôt réunis sur le site de Rennaz. «Il faudra compter au moins 21 minutes jusqu'à La Tour-de-Peilz avec un trafic normal», estime l'élu UDC, par ailleurs longtemps pompier sur la Riviera, qui a effectué à titre d'exemple un calcul détaillé, de l'alarme au 144 à une intervention à la Place des Anciens-Fossés. «Imaginez en fin de journée, le week-end ou lors de manifestations, sans compter les accidents et travaux, quand on sait que chaque minute compte pour sauver une vie et éviter des séquelles! Il faut étudier la possibilité de maintenir une antenne SMUR dans notre région».

Moins de 30 minutes «acceptable»

Pour les urgences les plus graves, la norme fédérale indique un délai de référence de 15 minutes entre l'alarme et le premier contact avec le patient. Ambulance Riviera répond à ce seuil normatif, avec en 2018 un accès au patient en moins de 15 minutes dans 91% des cas pour le périmètre de la Riviera et quelques communes adjacentes à l'Est et à l'Ouest. «Mais pour le SMUR, il n'existe pas de délai d'intervention maximal, puisqu'il intervient comme renfort toujours en complément d'une ambulance. Pour un nombre important d'interventions, un délai de réponse du SMUR inférieur à 30 minutes est acceptable. Ce délai dépendra du lieu d'intervention. De plus, l'emplacement des ambulances de Sécurité Riviera (réd. au chemin de Béranges à l'ancienne caserne des pompiers à La Tour-de-Peilz) n'est pas modifié. Dans ce sens, le délai de réponse et de secours reste identique», rassure le DSAS.

Engagement d'un Rapid Responder

Reste que, «consciente du problème soulevé par M. Espinosa», la Municipalité va relayer cette inquiétude par courrier, aux autorités compétentes, promet la municipale Taraneh Aminian, en précisant que le Comité de direction de Sécurité Riviera a, lui, déjà adressé un courrier à la Direction de l'hôpital Riviera-Chablais. «Nous estimons qu'il relève de leurs compétences de communiquer à la population sur les soins pré-hospitaliers qui seront prodigués à Rennaz, explique la chargée de communication de l'ASR Dounya Schürmann. De notre côté, notre personnel de terrain (policières-iers, pompiers du détachement de 1er secours ainsi que protection civile) a été formé aux soins de premiers secours tels que massage cardiaque, tous nos véhicules d'intervention sont équipés de défibrillateurs et nous avons mis en place un Rapid Responder». A savoir un ambulancier diplômé qui se déplace avec un véhicule d'urgence sur le site d'intervention en attendant l'ambulance et le SMUR, au cas où celles-ci seraient déjà engagées ou trop éloignées du lieu d'intervention. Ce concept a été nouvellement mis en place par le Canton, qui compensera l'engagement du Rapid Responder mis au budget 2020 de Sécurité Riviera.

Le Comité Riviera de l'UDC entend quant à lui faire déposer par ses membres des interpellations similaires à Vevey, Montreux et Blonay. «Si nécessaire, nous interpellerons le Grand Conseil», promet son président Romain Belotti.

Date:12.09.2019
Parution: 964

556 interventions SMUR

Au nombre de sept, les SMUR vaudois sont rattachés aux différents hôpitaux du canton. En 2018, Ambulance Riviera est intervenue conjointement avec le SMUR dans 13% de ses missions, soit à 556 reprises sur les dix communes de la Riviera et au-delà. «Mais dans 50% des cas, le SMUR est finalement libéré de l’intervention», précise Dounya Schürmann. Selon le site du CHUV, sur 28'000 missions initiées chaque année par la centrale 144, environ 6'500 interventions nécessitant l’appui d’un SMUR.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio