Télécharger
l’édition n°964
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le Grand Canal rendu à la nature

Yvorne Lancés en janvier de cette année, les travaux de renaturation viennent de s'achever et l'ouverture du premier tronçon de 1,3 km a été inauguré. L'après-midi, les habitants de la région ont été invités à découvrir le nouveau visage du cours d'eau parsemé de panneaux didactiques.

Le couper de ruban, avec de gauche à droite Christian Frère, Romande Energie, Jacqueline de Quattro, conseillère d'Etat, Isabelle Dunand, Office fédéral de l'environnement, Edouard Chollet, syndic d'Yvorne, et Monique Tschumi, syndique de Corbeyrier.RomandeEnergie

Magaly Mavilia

Réalisés sur un tronçon de 1,3 km du Grand Canal – qui coule en parralèle du Rhône de St-Triphon jusqu'au Léman – en collaboration avec les communes d'Yvorne et de Corbeyrier et avec le soutien de Romande Energie et de la Confédération, ces aménagements sont les plus longs de ce type menés dans le canton. Faune et flore y reprennent désormais leurs droits et un sentier pédestre et didactique permet aux riverains de se promener le long du cours d'eau et de profiter de sa nouvelle richesse environnementale.

Savoir-faire des entreprises

Le 7 septembre, jour de l'inauguration, la syndique de Corbeyrier, ancienne biologiste, et la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro ont salué le savoir-faire des entreprises. «Face à la fragilité de la nature, c'est de l'art», s'est exclamée la cheffe du Département du territoire et de l'environnement (DGE). Un travail minutieux et de longue haleine pour le bureau spécialisé Hintermann & Weber SA à Montreux qui a travaillé en étroite collaboration avec B+C Ingénieurs SA à Montreux, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), les Pépinières Girod à Ollon ainsi que le team du Secteur 3 des lacs et cours d'eau du DGE à qui reviendra la délicate tâche de l'entretien du sentier et en particulier de l'élimination des nuisibles.

La crainte des moustiques

Croisés sur le chemin qui mène au Grand Canal, un groupe d'habitants de Chessel craint une invasion de moustiques. «Cela ne devrait pas être le cas, assure le géographe Alain Stuber, chef de projet et directeur du bureau Hintermann & Weber SA de Montreux. Il ne faut pas confondre les «mares» qui ont été faites lors de la construction de la H144 dans un milieu «stérile» avec le contexte de renaturation du Grand Canal qui va, justement, générer de la faune prédatrice, comme les larves de libellules, véritables dévoreuses de moustiques».

Mais ce qui fâche aussi les habitants, c'est la fermeture de cette route rendue à la mobilité douce et qui était un raccourci bien commode pour se rendre à Aigle. Une bonne chose pour le syndic d'Yvorne Edouard Chollet qui rappelle au passage que la H144 «n'a pas été construite que pour les Français».

Financement du projet

Financés à 65% par la Confédération et à 5% par l'Etat de Vaud, les travaux de renaturation du Grand Canal étaient budgétisés à 1,6 million de francs. Ce projet a bénéficié d'un soutien de 500'000 francs via le fonds Naturemade Star, alimenté par Romande Energie grâce à la vente d'électricité certifiée 100% d'origine renouvelable. Dans la foulée, Romande Energie a effectué des travaux d'enfouissement de ses lignes électriques.

Date:12.09.2019
Parution: 964

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio