Télécharger
l’édition n°964
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

André Raboud, 50 ans près de la pierre

Ollon Il y avait foule dans les jardins de l'Hôtel de Ville pour célébrer les 70 ans du sculpteur de St-Triphon et les 50 ans de sa brillante carrière internationale. L'occasion d'une double exposition dans ces jardins et ceux de l'ancienne maison du peintre boyard Frédéric Rouge.

Acquise par la peintre Myriam Eggimann Crottaz, la belle demeure et l'atelier de Frédéric Rouge ont été restaurés et l'artiste y expose ses peintures et dessins aux côtés des sculptures de Raboud.

Texte et photos: Magaly Mavilia

«Devant les œuvres d'André Raboud, j'éprouve de l'admiration, un sentiment d'apaisement et de sérénité». C'est avec beaucoup d'émotion que le syndic d'Ollon Patrick Turrian a remis un Mérite Boyard «particulier» au sculpteur qui fêtait tout à la fois ses 70 ans et 50 ans d'une brillante carrière internationale. Un mérite «particulier», puisque la fameuse sculpture qui honore chaque année une personnalité ou un groupe a été sculptée par André Raboud lui-même. Aussi, la Municipalité a choisi de lui remettre quelques bons crus de ses amis vignerons du coin ainsi qu'un bon pour une grande table du côté de Crissier.

De nombreuses personnalités étaient présentes pour rendre hommage à cet artiste dont les œuvres ponctuent l'espace public du Chablais et «qui a su susciter l'intérêt de la population, avertie ou pas», a souligné le conseiller national et syndic d'Aigle Frédéric Borloz: «Les œuvres de Raboud sont magistrales. Il a su faire parler la pierre avec l'élégance qui le caractérise». Et c'est en fine connaisseuse, puisqu'elle a été conservatrice avant d'entrer en politique, que la présidente du Conseil d'Etat Nuria Gorrite a salué «cette manière de se donner entièrement. Dans tout l'espace.»

Une double exposition

Bien que très tôt reconnu à Paris, New York ou au Japon, André Raboud a exprimé «une grande émotion» d'être ainsi chaleureusement fêté et apprécié par les gens de son terroir. Si ses œuvres sont visibles depuis la route dans les jardins de l'Hôtel de Ville, elles ont trouvé un écrin à la mesure de leur beauté dans les jardins de l'ancienne maison de Frédéric Rouge. Acquise par la peintre Myriam Eggimann Crottaz, la belle demeure et l'atelier du peintre boyard ont été restaurés et l'artiste y expose ses peintures et dessins aux côtés des sculptures de Raboud. Un travail tantôt expressif et tantôt méditatif qui puise dans l'élan du «souffle» et aux racines de la vie. En souvenir du peintre Frédéric Rouge, un portait de son père est exposé dans l'atelier.

Jusqu'au 29 septembre, Ollon, jardins de l'Hôtel de Ville (accessibles en tout temps) et Rue de la Chapelle 11, Les Cèdres, les vendredis, samedis et dimanches, de 14h à 18h, et sur rendez-vous au 079 617 55 31.

Date:12.09.2019
Parution: 964