Télécharger
l’édition n°964
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Estelle Mayer

«Chacun doit mettre un peu d'eau dans son vin»

Le concept Chaque semaine, Le Régional invite une personnalité à participer à sa séance de rédaction, où les articles se décident, se discutent ou parfois se disputent. Et à livrer ci-dessous son regard sur quelques-uns des sujets traités dans cette édition.

Pour cette entrepreneuse passionnée, à la tête des hôteliers Vevey-Montreux-Lavaux, il importe d'être unis pour valoriser la régionG. Lombardi

Son coup de cœur

Beaucoup de sujets touchent notre invitée. «Mon coup de cœur va à ces ados de retour d'Afrique. Actuellement, les jeunes sont trop gâtés ici! Cela leur fait du bien de voir comment les gens vivent ailleurs, de sortir de leur confort. Le contraste entre la Suisse et l'Afrique est violent, mais c'est de l'expérience. Mon mari et moi voyageons beaucoup, notamment à Madagascar où nous avons créé des écoles. Nos deux enfants nous ont toujours accompagnés partout. C'est hyper important.»

A lire ici

Son coup de sang

La mise à l'enquête du PAC Lavaux et les réactions de colère ou de dépit que cela suscite font réagir Estelle Mayer. «Nous avons beaucoup de chance d'avoir une destination touristique pareille, si magnifique. Il faut être ensemble pour la valoriser. Ce qui fait sa force est justement ce paysage, inscrit au Patrimoine de l'Unesco, et il est donc bien qu'il y ait des règles pour le préserver. Quoi qu'il en soit, il importe que tout le monde mette un peu d'eau dans son vin et puisse y trouver son compte.»

A lire ici

Ses thèmes de prédilection

L'hébergement, l'hospitalité, le tourisme et la culture intéressent évidemment en premier lieu Estelle Mayer, qui réagit par ailleurs au récent saccage des œuvres de la Biennale sur les quais de Montreux. Comment s'informe-t-elle? «Pas mal via les réseaux sociaux. Je lis aussi Le Régional. Franchement, ce que vous faites est top, il est important d'être proche des gens. Comme je suis pas mal occupée, je m'informe surtout des actualités importantes en lien avec mon métier et des choses pour lesquelles je peux apporter mon aide.»

Date:12.09.2019
Parution: 964

Qui est-elle?

• D'origine valaisanne et serbe, fille et petite-fille de restaurateurs
• A la tête du Tralala à Montreux, du Coucou à Caux, du Guesthouse et du Bla Bla à Vevey
• A organisé les Love-Boat durant 14 ans
• La foi lui permet «de ne pas être désarçonnée face au monde actuel»

Son actu à elle

• De retour de vacances en Grèce, après trois semaines intenses de Fête des Vignerons
• «Bien gérer mes établissements, c'est déjà beaucoup de boulot!»
• Préparation d'une grosse soirée d'entreprise pour la fin de l'année «Nous allons accueillir 300 personnes au Coucou»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio