Télécharger
l’édition n°966
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Se nourrir pour 1 franc

Oron Depuis le 2 septembre, l'association Al Oron t'aide distribue tous les lundis les invendus de supermarchés pour un prix modique aux personnes en difficulté financière. Une démarche louable rendue possible grâce à la collaboration des distributeurs, de Table Suisse et du service social de la région.

25 bénévoles s'engagent sans compter.

Xavier Crépon

Récupérer, distribuer et nourrir. Telle est la mission de Table Suisse qui allie action sociale et durabilité. Souhaitant s'engager pour le bien des plus démunis, Henri-Louis Doge a contacté cette fondation pour collaborer et organiser depuis le 2 septembre des distributions tous les lundis de 15h à 17h à Oron. «J'ai senti que c'était le moment de lancer ce service et cela tient désormais à cœur de nos 25 bénévoles qui s'engagent sans compter», se réjouit cet enseignant à la retraite. Bien lui en a pris puisqu'une quinzaine de personnes ont déjà pu en profiter lors de chacune des deux premières distributions. «Nous répondons à un certain besoin et nous n'en sommes qu'à nos débuts.»

Comment ça marche ?

Tous les lundis matin, les camionnettes de Table Suisse font la tournée des distributeurs et récupèrent les invendus de la semaine. Elles livrent ensuite les denrées à leurs associations partenaires, comme Al Oron t'aide, qui vont à leur tour prendre et trier ce qu'elles souhaitent proposer sur leurs étals. «C'est un travail considérable que nous effectuons, relève Henri-Louis Doge. Tous ces produits en flux tendu doivent être distribués le jour même. Parfois certains ne sont pas en état, mais cela ne veut pas dire que l'on doit tout jeter.» Les personnes dans le besoin qui reçoivent une carte nominative des services sociaux viennent alors dès 15h et la répartition se fait ensuite par tirage au sort afin d'avoir une répartition juste. Poissons, fromages, viandes, fruits ou légumes, les produits dépendent des arrivages. «Nous ne pouvons pas garantir la quantité, mais il y a tout le temps des aliments», assure Jean-Michel Chevalley, coordinateur et également agriculteur et pasteur dans la vie active. La seule contrepartie? Verser 1 fr symbolique. «Le but est qu'ils participent aussi à l'action. Demander un petit quelque chose leur permet d'y donner une valeur.»

Bien loin du quotidien

«La particularité, c'est que nous distribuons énormément de denrées variées, explique Henri-Louis Doge. Ces personnes ont l'opportunité d'avoir accès à des produits qu'elles ne mangent sûrement jamais car leurs prix sont trop élevés.» Des témoignages de gratitude touchants ont marqué les deux responsables. «Cela peut-être un simple poulet ou une truite, mais pour ces personnes, cela peut être inespéré. Une dame était très émue en nous expliquant que sa famille mangeait tous les jours des pâtes, faute de moyens.» En plus de l'aspect social avec le café offert à leur arrivée et le partage entre bénévoles et participants, c'est aussi un geste louable qui se veut durable. «Il y a quelques années, toute cette nourriture était jetée. Heureusement ce n'est plus le cas. C'est un vrai pas en avant contre le gaspillage.»

Pour soutenir financièrement l'association ou proposer des denrées alimentaires consommables: www.alorontaide.ch ou 079 398 03 60

Date:26.09.2019
Parution: 966

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio