Télécharger
l’édition n°966
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Des seniors heureux de vivre à Jongny

village solidaire La majorité des seniors est satisfaite des aménagements urbains ainsi que des infrastructures, juge le village bien desservi et s'y sent en sécurité. Voilà ce qui ressort des entretiens menés dans le cadre du diagnostic communautaire de Pro Senectute. Seule crainte: la transformation progressive de Jongny en «cité-dortoir», sans bancs publics ou espaces verts, ni dynamisme.

«Nous prendrons en compte les différentes propositions, et verrons comment les appuyer»

Gabriel Rego Capela

106 entretiens, soit près de 20% des habitants de 55 ans et plus: un panel plutôt impressionnant. En mars 2018 (lire Le Régional 897), Jongny mandatait l'association d'aide aux personnes âgées Pro Senectute, afin de savoir si la commune est à la hauteur des besoins de ses ainés, et ce qu'elle peut faire pour devenir un «village solidaire» et accueillant pour ses seniors. Les animateurs de Pro Senectute Vaud (PSVD) se sont mis à l'œuvre dès septembre et ont présenté leurs résultats au Conseil communal du 11 septembre, un an après.

Permanence café

La rencontre avec les aînés de Jongny s'est faite par la mise en place d'un «groupe habitants», se réunissant toutes les deux semaines au carnotzet du village. Ce groupe, d'une quinzaine de réguliers, a discuté des diverses questions liées au cadre de vie à Jongny, aidant donc à construire la charpente de l'entretien adressé aux doyens de la commune. Les membres ont, de surcroît, mené plus de la moitié (58) des entretiens, souvent auprès de leurs voisins ou amis. Le groupe habitants a également lancé plusieurs événements permettant de renforcer les liens entre habitants: un tournoi de pétanque, une «permanence café» où tout un chacun pouvait venir jouer au scrabble ou aux cartes, et même, en août, un tea-room éphémère chez une habitante.

La crainte d'une cité-dortoir

Les entretiens se structurent en trois grands thèmes: «urbanisme et mobilité», «liens sociaux et avec la commune» ainsi que «services et informations». Ils ont été complétés par un «forum», tenu le 13 juin, où les participants ont pu enrichir les résultats de l'enquête par de nouvelles discussions et propositions.

Dans l'ensemble, Jongny s'en sort plutôt bien: une très large majorité de répondants est satisfaite des aménagements urbains ainsi que des infrastructures, et juge le village bien desservi. De même, les sondés trouvent les relations intergénérationnelles «agréables», et se sentent en sécurité à Jongny.

Néanmoins, des craintes existent, et avant tout celle d'une transformation progressive de Jongny en «cité-dortoir», sans bancs publics ou espaces verts, sans dynamisme. C'est pourquoi plusieurs sondés espèrent la création d'un meilleur système de transports, de même qu'un lieu de rencontres ouvert à tous, ou encore un réseau Internet d'entraide, de façon à densifier les liens sociaux dans la commune.

Et la suite? Selon la méthodologie de Pro Senectute, il s'agit maintenant d'autonomiser les habitants, afin qu'ils deviennent «auteurs et acteurs de leurs propres projets». La Municipalité, quant à elle, est à l'écoute: «Nous prendrons en compte les différentes propositions, et verrons comment les appuyer», affirme le syndic Claude Cherbuin.

Date:26.09.2019
Parution: 966

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio