Télécharger
l’édition n°967
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le tunnel de lavage fera-t-il du bruit ?

Pully La station Shell de l'avenue C.F Ramuz doit être refaite à neuf pour accueillir un «car wash» ainsi qu'un magasin alimentaire. Inquiets des nuisances et de la concurrence pour l'épicerie voisine, une vingtaine de riverains s'y opposent. Le propriétaire relativise.

Xavier Crépon

«Nous ne pouvons pas autoriser l'abattage d'arbres et la création d'un nouveau car wash générateurs de trafic et de bruit.» Fronde d'une vingtaine de voisins qui préparent une pétition allant à l'encontre du projet, après avoir déjà déposé une douzaine d'oppositions lors de la mise à l'enquête, terminée le 29 septembre. Les défenseurs du projet, eux, rassurent sur les potentielles nuisances.

Des reproches multiples

«Si nous pouvons comprendre qu'une station d'essence et un shop existants soient rénovés, il est moins explicable que l'on rajoute une station de lavage sur une parcelle dédiée à l'habitat, d'autant moins qu'il en existe déjà une à 1 km environ.» Les voisins de l'actuelle station-service appartenant à Shell s'opposent à toute transformation. Bruit intolérable, va-et-vient de voitures, abattage d'arbres, pollution de l'air ou encore perte de valeur immobilière pour les habitations du quartier, la liste de reproches s'allonge. Crainte également que la petite épicerie locale sise juste à côté de la station doive fermer, faute à la concurrence.

Et l'écologie ?

Contacté par Le Régional, l'épicier Jean-Pierre Hertig lui ne s'inquiète pas trop pour son commerce. «À midi, les clients viennent plutôt chez moi car je propose des produits faits maison à l'inverse d'un shop de station-service. Je ne vois pas pourquoi cela changerait.» En revanche, le commerçant estime que les nuisances qui pourraient être générées sont évitables. «Avec un surplus de trafic, le risque est que les gens ne s'arrêtent plus dans le quartier pour acheter leurs aliments. Pourquoi ne pas plutôt faire ce car wash à l'extérieur de la ville comme cela se fait couramment?» Si ce projet passe la rampe, l'épicier ne comprendrait plus l'action de ses élus. «Ces derniers temps, on parle d'écologie, et là c'est tout le contraire. Ce serait incompréhensible.»

Pas de jets à l'extérieur

«La station-service ne sera pas touchée, temporise le propriétaire Shell. Seulement le shop, le stock et le garage existants seront démolis et reconstruits.» Au sujet des relevés par les voisins, «le bruit de la nouvelle station de lavage ne devrait pas être un problème, car durant le lavage, les portes d'entrée et de sortie du tunnel resteront fermées et il n'y aura pas de jets à l'extérieur», assure la compagnie pétrolière.

Quant à la concurrence pour l'épicerie, il ne devrait pas y avoir d'empiétement sur sa clientèle, selon Shell, car ce ne sont pas les mêmes types de produits qui y sont proposés. La compagnie estime qu'une éventuelle augmentation du nombre de véhicules venant se servir à la station se limiterait à l'aire de la station et n'impacterait pas l'avenue C.F. Ramuz.

Difficile de trancher. Le Canton le fera prochainement avec une synthèse d'ensemble sur le fond du projet.

Date:03.10.2019
Parution: 967

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio