Télécharger
l’édition n°967
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Knie et Chaplin, amicalement vôtre

Cirque Ours et singes de la ménagerie Knie en visite dans les jardins du Manoir de Ban, Charlie Chaplin spectateur assidu du célèbre cirque, ses enfants qui en guettaient l'arrivée chaque automne à Vevey: les deux familles se connaissent de longue date. Depuis l'installation de l'auteur des Temps Modernes à Corsier, elles se fréquentent et s'apprécient. En exclusivité pour Le Régional, Fredy Knie Junior et Géraldine et Victoria Chaplin ouvrent leur album souvenirs.

Dans la famille Chaplin, la venue du cirque Knie à Vevey était un événement attendu chaque année avec impatience (ici le 18 octobre 1964). Y. Debraine

Entretien: Stéphane Armenti

Une roulotte pour la presse style «Les mystères de l'ouest»: larges fauteuils en cuir, longue table en bois massif, boiserie couverte d'images de la famille du cirque préféré des Suisses. A l'extérieur, le bruissement des spectateurs qui entrent dans le chapiteau et le son des premières trompettes qui annoncent la représentation. Ce soir, c'est une première un peu spéciale à Lausanne, Knie fête ses 100 ans.

Un peu d'attente et une petite silhouette fine, presque frêle, arrive. La ressemblance avec son père saute aux yeux: même teint pâle, même silhouette fine, même large sourire. C'est Géraldine Chaplin qui nous tend la main, avec sa sœur Victoria, mère du comédien et artiste de cirque James Thierrée, et le mari de Géraldine, Patricio Castilla. Ils sont venus pour le jubilé du cirque.

Quelques minutes plus tard, voici Fredy Knie Junior, l'ainé de la famille, dont c'est la dernière tournée. De toute évidence, les fratries se connaissent bien. C'est la joie des amis qui se retrouvent: «Ca va? Ca fait plaisir! Ca fait longtemps! C'est bientôt ton anniversaire? Oui lundi! Et comment va la famille?».

Depuis que Charlie Chaplin s'installe au Manoir de Ban à Corsier, en 1953, ils se fréquentent. Géraldine a huit ans, Fredy six et Victoria, plus jeune, deux. Les liens sont noués dès le plus jeune âge.

« Tous étaient impressionnés »

L'auteur du «Dictateur» décide de quitter les USA avec sa femme. Cinéaste engagé, il n'est plus à son aise dans ce pays où le maccarthysme sévit et qui le soupçonne de communisme. Le couple s'établit sur la Riviera. S'ensuit une longue histoire d'amour avec le cirque Knie. «Oui, depuis ce moment, c'était chaque année que nous y allions. Les parents étaient des amis et après, nous, les enfants, nous avons suivi, confie Géraldine. Chaque année nous allions voir les représentations à Vevey».

Et chaque automne, l'attente était intense. La fille aînée de Charlot et Oona raconte: «Le cirque Knie, c'était le moment le plus excitant de notre existence. Nous demandions: quand vient-il? Et nous faisions le décompte: ils sont à Genève, puis ils seront à Lausanne, enfin ils arriveront à Vevey». Du côté des artistes de cirque, la venue dans la grande tente du célébrissime comédien était aussi un événement: «Naturellement, pour nous aussi, c'était quelque chose d'exceptionnel d'avoir Charlie Chaplin dans notre public. Pour nos artistes aussi!, confirme Fredy Knie Junior. Tous étaient impressionnés, enthousiasmés. Naturellement les comiques encore plus!».

Charlot passait quatre jours avec le cirque

L'amitié s'étend aussi en dehors du chapiteau. Les Chaplin descendent au cirque à Vevey et les membres de la famille du célèbre cirque suisse montent au Manoir. Fredy, né en 1946, Géraldine de 1944, sont de la même génération, Victoria est un peu plus jeune (1951). «Bien sûr, on jouait ensemble dans le jardin», dit Fredy. «Ils amenaient des animaux, ils avaient même apporté un alligator! Une autre fois un ours», s'amuse Géraldine Chaplin.

Si Charlot est réputé strict en famille, il se fie à la famille Knie. Fredy témoigne: «Et votre père, qui était quand même assez sévère, faisait confiance aux Knie. Quand nous étions là, vous aviez le droit de sortir avec nous, d'aller en disco par exemple». Et Géraldine de s'enthousiasmer: «Oui, c'était permis avec les Knie!»

Année après année, le réalisateur britannique fréquente le cirque qui a une grande importance pour lui. Géraldine acquiesce: «Nous avons tous le cirque dans le sang». Fredy surenchérit: «Votre papa ne venait pas seulement voir le spectacle! Au montage, il était déjà au milieu des tracteurs. Au démontage, il était toujours là. Les trois ou quatre jours pendant lesquels le cirque séjournait à Vevey, il était là. Il vivait avec le cirque».

Atteint dans sa santé à la fin de sa vie, Charlot est en fauteuil roulant: «Et votre père est venu quand même. En deux temps, car il était trop fatigué. Une première fois le samedi soir, puis le dimanche pour la deuxième partie. Malgré son état de santé, il se souvenait de tout le spectacle».

A Lausanne jusqu'au 9 octobre, puis Vevey du 17 au 20 octobre, et Aigle les 22 et 23 octobre. www.knie.ch

Date:03.10.2019
Parution: 967

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio