Télécharger
l’édition n°967
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pas de nuit noire à Vevey

Pollution lumineuse Eteindre l'éclairage public nocturne pour préserver la biodiversité, protéger la santé humaine et valoriser l'observatoire de Vevey: tel est le souhait du Vert Antoine Dormond. La Municipalité approuve l'idée, mais explique pourquoi elle ne pourra pas l'appliquer.

Stéphane Armenti

Nuit noire sous les étoiles. Sans éclairage public ni pollution visuelle. Tel est le postulat du Vert Antoine Dormond, accepté le 12 septembre par le Conseil communal. Son but? Pouvoir observer le ciel étoilé sans perturbation due à l'éclairage public et promouvoir l'observatoire situé à Vevey. «Rares sont les villes suisses qui peuvent se targuer de posséder sur leur territoire et en pleine ville un outil d'observation aussi performant et surtout accessible à tous, note le postulant.

Outre l'aspect éducatif - observer la faune nocturne et encore sensibiliser aux effets de l'éclairage sur la santé – l'écologiste vise aussi à protéger la biodiversité: «La luminosité nocturne perturbe les insectes ou d'autres espèces». Notre organisme est aussi mis à mal par la lumière provenant d'une source extérieure, tels que panneaux publicitaires, luminaires publics, et tout éteindre nous préserverait, selon lui. Autre point, le sentiment de sécurité provoqué par la lumière la nuit: «Dans les statistiques sur la criminalité, les communes qui ont éteint leur éclairage public disent qu'elles n'ont pas constaté d'augmentation des cambriolages. De plus, sans éclairage public les automobilistes ont tendance à lever le pied». La proposition d'Antoine Dormond est d'éteindre l'éclairage public une fois par année et d'organiser des animations.

Coût de 100'000 frs

Pour le municipal ad interim Michel Renaud, l'idée est bonne sur le fond. «Mais il y a un problème technique, explique-t-il au Régional: Romande Energie nous dit qu'au niveau des installations pour couper l'éclairage public de Vevey, il faudrait aussi éteindre tout à Montreux et La Tour-de-Peilz. Nous avons pris contact avec ces Communes, mais elles ne sont pas chaudes pour le faire. Si nous décidions uniquement pour Vevey, poursuit l'ancien député socialiste, cela coûterait 100'000 frs». Dans sa séance hebdomadaire du 23 septembre, «la Municipalité en a discuté et a priori, c'est plutôt non pour des raisons techniques et financières, confie l'édile. Mais j'ajoute que Vevey ne ferme pas la porte à un tel événement dans un futur proche, cela d'entente avec les autres Communes de la région».

Pour en savoir plus sur la pollution lumineuse: www.lanuitestbelle.org

Date:03.10.2019
Parution: 967

Genève éteint tout

30 mars 2019, La commune de Bernex tire la prise de son éclairage public. 26 septembre, 149 communes du Grand Genève - 45 genevoises, 79 françaises, 25 vaudoises - font de même. Les initiatives d'extinction des feux se multiplient au bout du lac sous l'impulsion des Genevois Eric Achkar de la Société Astronomique et Pascal Moeschler conservateur au Museum d'Histoire naturelle. Résultat? Profiter pour voir plus d'étoiles et se reconnecter à notre univers. La date du 26 septembre est fixée selon des critères astronomiques, souligne Eric Achkar: «Il s'agit de maximiser la visibilité de la Voie lactée au coucher du soleil.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio