Télécharger
l’édition n°968
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Montreux marche à l'ombre

Environnement Planter des arbres, végétaliser les toits ou augmenter les points d'eau pour combattre la canicule, mais aussi obliger les festivals à recycler leur vaisselle: les élus appellent à des mesures vertes.

Textes: Stéphane Armenti

«Il faut mettre en place des mesures concrètes et avoir une approche pragmatique pour ne pas brusquer les conseillers». Jointe par téléphone, la Verte Anne Saito réagit au débat du 2 octobre au Conseil communal. Pour que son postulat passe la rampe, il a fallu le renommer, pour en préciser l'intention. «Pour un plan canicule à Montreux», est ainsi devenu «Mesures communales visant à améliorer le climat urbain en cas de grandes chaleurs (canicules)».

Passer à la vitesse supérieure

Dans son texte, l'élue remarque que des records de chaleur sont régulièrement atteints. «Trois ans après la signature des accords de Paris, nous constatons qu'il y a urgence à mettre des mesures concrètes et coordonnées en place», estime-t-elle. Avant de les détailler: planifier la végétalisation des sols et des toits, planter des arbres ombrageants ou réaliser des couloirs d'aération, un dispositif de ventilation naturelle créé par l'arborisation. Adopté par 45 oui, 24 non et 7 abstentions, son texte passe désormais dans le camp de la Municipalité, qui devra revenir avec un rapport. Au Régional, le syndic Laurent Wehrli indique: «Nous prenons acte de ce postulat. Dans les hauts de la commune, il n'y a pas particulièrement de souci puisque nous sommes essentiellement en forêt. Mais en ville, nous ne sommes pas dans la même situation. Nous allons analyser cela et proposer des réponses à ce postulat».

Date:10.10.2019
Parution: 968

Recycler la vaisselle des festivals

Lors de cette même séance, à tendance verte, une motion visant à promouvoir l'usage de vaisselle réutilisable dans les manifestations. Ses signataires, Les Verts Gaëtan Cousin et Jessica Ruedin, l'affirment: «Durant le Montreux Jazz, Montreux Noël, Polymanga, etc, des tonnes de vaisselle en plastique ou en carton n'ayant servi qu'une fois sont incinérées et génèrent stupidement et inutilement du CO2». «Les manifestations vont s'adapter d'elles-mêmes», réagit le PLR Jean-Marc Forclaz, en se mettant au lavable et au biodégradable. Emmanuel Gétaz de Montreux Libre, au contraire, veut légiférer. Pour le fondateur du Cully Jazz, «là-bas, même les cartons à pizza sont consignés. Cela a diminué la pollution du lac. Donc Montreux doit faire quelque chose».

La motion est acceptée par 66 oui, 12 non et 4 abstentions. La Municipalité a une année pour revenir avec un projet. Au Régional, le syndic Laurent Wehrli assure: «Aujourd'hui, presque tous les verres de nos manifestations sont réutilisables ou recyclables. Le problème se trouve plutôt pour les assiettes où la question semble plus compliquée. Si nous avons trouvé des solutions pour les verres, nous en trouverons aussi certainement pour les assiettes. Mais il faut avancer avec des solutions utiles et faisables. Par exemple, la vaisselle en bambou semblait être la panacée. Récemment nous avons appris que ce n'est plus le cas».

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio