Télécharger
l’édition n°968
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le Régional remporte un prix de journalisme utile

Médias Récompensant des travaux dans le domaine de la prévention santé, la Suva décerne son prix annuel Presse écrite à notre journaliste Amit Juillard pour son enquête sur le cigarettier Philip Morris. Premier journal gratuit à être primé en 25 ans, Le Régional l'est aux côtés de Temps Présent pour la catégorie Audiovisuel.

Le Régional remporte un prix de journalisme utile

Serge Noyer

Excellence et humilité. Ces deux qualités aux airs d'oxymore, Amit Juillard les incarne à merveille. Agé de 30 ans et journaliste depuis moins de deux ans, sa formation pas même encore achevée, il est déjà cité en exemple au sein de notre rédaction. «C'est lui qui nous en apprend sur notre métier», lance parfois en séance l'un ou l'une des journalistes chevronnés que compte Le Régional.

Il est vrai qu'Amit Juillard est du genre précoce. N'avait-il pas choisi comme thème, pour son travail de maturité, les affaires de corruption des Jeux olympiques de Salt Lake City? «Médiocre gymnaste, puis mauvais footballeur, je me rêvais journaliste sportif, se souvient celui que les livres du journaliste d'investigation britannique Andrew Jennings fascinent alors. Écumer le monde, vivre et faire vivre des émotions. J'aime croire que le sport m'a donné le goût de l'enquête».

Genèse d'une enquête

Dès ses premiers jours au Régional, en janvier 2018, il ose empoigner des sujets sensibles. Son flair journalistique et sa curiosité intellectuelle, alliés à sa rigueur et sa force de travail, lui permettent de sortir des «scoops» à répétition. Avec surtout cette capacité à mettre en confiance ses sources pour les amener à lui confier des informations de premier plan. Investigation, reportage, portrait, analyse: il excelle dans tous les genres journalistiques, où sa plume élégante séduit d'emblée nos lecteurs.

A la genèse de cette enquête primée sur les fabricants de cigarettes, c'est un matin de septembre 2018 qu'Amit Juillard arrive à la rédaction avec cette info d'une de ses sources: en juin 2017, des scientifiques auraient renoncé à publier dans la Revue médicale suisse les résultats de leur recherche qui montre que l'IQOS, nouveau gadget de Philip Morris à risques supposément réduits, est en réalité dangereux. Les pages étaient pourtant prêtes à être imprimées, apprend notre journaliste, mais les chercheurs auraient subi des pressions de Philip Morris, exercées après une première parution de leur étude dans une revue américaine de référence. Pressions qui visaient tant les scientifiques que leurs employeurs, les universités de Berne, de Lausanne et le CHUV. C'est que l'enjeu est considérable. Philip Morris a déjà investi près de 4,5 milliards de francs dans le développement de l'IQOS, rappelle l'article primé.

Non, l'industrie n'a pas changé

Amit Juillard multiplie les contacts, creuse, vérifie, recoupe. Plusieurs semaines de travail intensif qui lui permettent de confirmer le scoop. Mais comme souvent, un scoop en appelle un autre. Amit Juillard découvre que la multinationale est invitée à un symposium médical organisé par une clinique privée bernoise pour présenter son nouveau dispositif de tabac chauffé. En face, pas de contradicteur neutre. Pour Philip Morris, réussir à convaincre des médecins de prescrire son IQOS à leurs patients fumeurs, c'est décrocher le jackpot. Connaissant la force de frappe juridique de la multinationale, dont le siège opérationnel est à Lausanne, Amit Juillard sait qu'il n'a aucun droit à l'erreur. Il se documente abondamment, vérifie, revérifie. Avant de traverser, comme tout bon enquêteur, une phase de grand doute. Philip Morris dit s'engager pour «un monde sans fumée», pour le bien commun. Et si c'était vrai? Des heures de téléphones avec des chercheurs, médecins et spécialistes de la prévention plus tard, une seule analyse possible: non, l'industrie du tabac n'a pas changé. Elle ressort même ses bonnes vieilles méthodes pour influencer son monde et vendre ses nouveaux produits. Et, comme toujours, elle vise les jeunes. A sa publication, l'enquête fait du bruit, reprise par de nombreux médias. Et s'intègre avec brio dans cette tradition d'investigations sérieuses et fouillées qui fait la réputation du Régional. Nous en sommes fiers et félicitons Amit.

Lire l'enquête primée ici

Date:10.10.2019
Parution: 968

Quand gratuité rime avec qualité

«Soyons francs. Ce n'est pas a priori dans un hebdomadaire gratuit que l'on attend une enquête aussi solide et courageuse que celle d'Amit Juillard sur l'enfumage pratiqué par Philip Morris pour vendre un substitut à la cigarette. Mais Le Régional adore casser les idées reçues et surprendre son monde». Tels sont les premiers mots de l'éloge du lauréat par Louis Ruffieux, membre du jury et ancien rédacteur en chef de La Liberté. Présidé par Renata Libal, de Tamedia, et composé de professionnels des médias et de la santé, ce jury salue «la qualité de cette enquête fouillée et la démarche courageuse de son auteur, qui s'en prend notamment à un des leaders mondiaux de l'industrie du tabac et aux nouveaux produits supposément à risques réduits, qui chauffent le tabac». Et Louis Ruffieux de souligner: «Outre les questions de fond qu'elle soulève et qu'elle traite avec intelligence et rigueur, cette enquête se distingue par la qualité du récit et satisfait pleinement au premier critère du Prix, la prévention». Les autres lauréats de ce 26e prix Suva des Médias, décerné le 8 octobre, sont Emmanuelle Bressan et Nicolas Pallay, de Temps Présent, pour la catégorie Audiovisuel, et François Busson, de L'Illustré, pour le prix Coup de cœur.

C'est la première fois en 25 ans que le prix Suva des Médias, créé en 1993, récompense un journal gratuit avec ce prix Presse écrite attribué au Régional. Pour la petite histoire, c'était aussi la première fois en 23 ans qu'en 2008, le Prix Berner Zeitung, ancêtre du Swiss Press Award, récompensait un journal gratuit, pour notre enquête sur l'affaire Doriot à Montreux. Comme quoi gratuité peut rimer avec qualité, comme Le Régional s'attache à le démontrer semaine après semaine.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio