Télécharger
l’édition n°968
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

« Dans l'eau, l'ambiance est clairement compétitive »

Water polo La piscine de la Maladaire, à Clarens, verra débarquer du 25 au 26 octobre une horde de vétérans de water-polo de toute l'Europe, à l'occasion du 38e Tournoi Master international. Créé en 1981 par Montreux natation, l'événement est unique en Suisse. Au programme, deux jours de compétition intense, mais aussi des moments de partage et de convivialité entre les cinq nationalités présentes.

Chaque équipe passera par six matchs de qualification puis un match de classement – ou de finale. DR

Daniella Gorbunova

Clarens s'apprête à accueillir, du 25 au 26 octobre, la 38e édition du Tournoi Master international de water-polo. Au rendez-vous, des vétérans vivaces venus des quatre coins de l'Europe pour s'affronter à la piscine de la Maladaire. Cette compétition de seniors, unique en Suisse, a été créée en 1981 sous l'impulsion de Daniel Aubort, membre du Montreux natation. À une époque où les joueurs de catégorie Master devaient se déplacer à l'étranger, notamment en Allemagne, pour retrouver la fougue des rencontres d'antan. Aujourd'hui, ce sont les aînés des Riviera Barracudas qui sont aux commandes de l'événement, qui inclut tous les joueurs de plus de 35 ans – le plus âgé de l'équipe régionale ayant 63 ans. Fréquentant régulièrement les compétitions allemandes et anglaises, les joueurs de l'équipe lacustre sont arrivés, cette année, à la deuxième place du podium lors du tournoi de Liverpool.

Un événement international

Parmi les concurrents qui s'affronteront à Clarens, quelques pays d'Europe seront représentés. À ce jour, la présence de deux équipes allemandes, une équipe hongroise, tchèque et anglaise est confirmée. Cela sans compter les Hélvètes, avec notamment Fribourg, Yverdon-les-Bains, Schaffhouse, Baden, ainsi que les Crocos du Léman qui regroupent tous les joueurs habitant entre Genève et Lausanne. Bertrand Mingard, directeur technique et coach des Riviera Barracudas, met en avant l'aspect multi-culturel de la compétition: «Selon l'usage, chaque équipe amène des souvenirs de son pays, de sa région. Lorsque nous allons à Liverpool par exemple, nous amenons du chocolat et du fromage. Ces produits sont offerts à l'organisateur, qui les partage et les distribue ensuite aux participants.»

Entre compétition et convivialité

Tout au long des deux journées de compétition, six matchs de qualification puis un match de classement – ou de finale – attendent chaque équipe. «Les premiers repartent avec une coupe, qu'ils doivent gagner trois fois pour la garder définitivement, précise le coach des hôtes. Dans l'eau, l'ambiance est clairement compétitive. Mais avant et après les matchs, les échanges deviennent très conviviaux.»

Après les lancers de balles et les cris de victoire passionés, place à la détente. C'est également l'occasion de faire découvrir les charmes de la Riviera ainsi que la gastronomie helvétique aux invités: «Vendredi soir, nous avons prévu une raclette avec toutes les équipes. Le samedi soir, la remise des prix se fera dans un restaurant à Clarens. Mais certaines équipes viennent la veille pour se balader dans le Lavaux et découvrir la région», affirme Bertrand Mingard.

Date:10.10.2019
Parution: 968

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio