Télécharger
l’édition n°971
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La fée électricité a les pieds au sec

Monthey Pour répondre aux risques de crue de la Vièze, le poste électrique des Bans a été surélevé de trois mètres. Coût de l'opération: 4 mios.

Samuel Claret (à g.) et Daniel Moulin présentent l'un des deux transformateurs, désormais perché dans le haut du bâtiment des Bans.

Textes et photo: Valérie Passello

Il faut désormais monter à l'étage pour découvrir les installations électriques du poste des Bans (voir encadré). Au rez-de-chaussée, mis à part d'anciennes cellules de distribution destinées à être vendues, tout est vide.

En mai 2015, l'infrastructure a eu chaud. Le chef du service électricité, énergies et développement durable de Monthey Samuel Claret raconte: «En forte crue, la Vièze était à 15 centimètres du débordement. Par mesure de précaution, nous avons dû mettre hors tension le poste de transformation électrique et alimenter la ville par d'autres points d'interconnexion.» Si la rivière était sortie de son lit, le bâtiment, qui jouxte la déchetterie montheysanne, aurait été inondé.

Davantage de modernité

«Après la crue, une analyse de risque a été menée», poursuit Samuel Claret. Parmi plusieurs variantes, c'est le rehaussement des installations qui l'a emporté. Un étage supplémentaire a donc été créé, permettant de surélever de trois mètres les deux transformateurs de 51 tonnes. «En cas de débordement de la Vièze, la mise hors tension ne serait pas nécessaire, car l'eau ne monterait pas plus haut que 2,5 mètres», assure le chef de service. Les travaux ont coûté 4 mios, car le matériel devait aussi être en partie renouvelé. Exit les tableaux électriques munis de boutons et de vumètres, place à l'informatique, avec enregistrement des données du réseau et pilotage à distance. Plus précises, les alarmes arriveront directement sur le natel du personnel de piquet. Celui-ci pourra intervenir rapidement et parviendra mieux à localiser les pannes.

Le municipal Daniel Moulin conclut: «Les 29 nouvelles cellules nous permettent aussi d'anticiper les besoins futurs. Nous devrions être tranquilles pour les quinze prochaines années», estime l'élu.

Date:31.10.2019
Parution: 971

Tout le courant passe par là

C'est au poste électrique des Bans qu'arrivent les lignes à haute tension destinées à alimenter l'ensemble du territoire communal. Le courant de 65'000 volts y est transformé en courant à moyenne tension (5'000 à 16'000 volts). Il est ensuite acheminé vers 110 postes disséminés sur la commune, où il est encore transformé, en courant à basse tension cette fois-ci. L'électricité est alors distribuée dans les quartiers d'habitations et sert aussi à l'éclairage public.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio