Télécharger
l’édition n°971
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le punk du violon

Evénement Spectaculaire et débordant d'énergie, le violoniste Nigel Kennedy donnera deux concerts des concerti de Bach pour célébrer les 30 ans de la Convention des Droits de l'Enfant. Les bénéfices seront reversés à l'ONG Graines de Paix, très active en Suisse romande mais aussi en Afrique.

Le jeu décalé  et le style «punky»  de Nigel Kennedy  ont bouleversé les codes mais son immense talent lui vaut une reconnaissance internationale sur la scène classique. DR

Magaly Mavilia

Nigel Kennedy salue le public poing levé à la façon d'un rappeur. Pourtant, c'est l'un des plus grands violonistes classiques de sa génération. Sous ce visage d'éternel adolescent surplombé d'une mèche rebelle se cache pourtant un ancien élève modèle de l'école pour jeunes prodiges de Yehudi Menuhin. «Comment cet héritier d'une longue lignée de musiciens classiques britanniques en est-il donc arrivé à de telles excentricités, sans perdre le respect ni l'estime de ses pairs?», interroge le critique Thierry Hillériteau dans Le Figaro. Avec ses 2 millions d'albums vendus dans les années 80 pour son interprétation totalement innovante des «Quatre Saisons» d'Antonio Vivaldi, l'immense violoniste Nigel Kennedy a largement contribué à «démocratiser» la musique classique. Son jeu décalé bouleverse les codes et séduit un large public. Son style «punky» et ses concerts avec Paul McCartney ou Kate Bush emballent les jeunes.

De Bach à Jimi Hendrix

Enfant prodige né en Angleterre en 1956, il est très tôt repéré par Yehudi Menuhin. A 16 ans déjà, il se produit auprès de Stéphane Grappelli, au grand dam de ses professeurs de la Juilliard School qui craignent que son «aura» de musicien classique en soit entachée. Ce ne fut pas le cas, même si Nigel Kennedy continue tout au long de sa carrière à passer d'un genre à l'autre guidé par ses coups de cœur. Ainsi naîtront des albums en hommage à Jimi Hendrix ou au groupe The Doors, des sessions de jazz sous le label Blue Note avec des musiciens comme Jack Dejohnette. Il est brillant dans ses interprétations très personnelles de la musique.

Et que dire, avec un tel tempérament, de ses interprétations de Bach? Les écouter laisse sans mots et ces deux concerts organisés par l'agence Musika sont une rare occasion de vivre une expérience musicale inoubliable.

30 novembre, Victoria Hall Genève; 2 décembre, Métropole Lausanne; monbillet.ch et fnac.ch

Date:31.10.2019
Parution: 971

Semer des graines de paix dès l'enfance

Les bénéfices des deux concerts de Nigel Kennedy seront reversés à l'ONG Graines de Paix, lauréate du Prix Smart Peace 2019 de la Fondation Leaders pour la Paix et reconnue pour ses solutions éducatives auprès des élèves et des enseignants. Très active en Suisse romande depuis 2005, en particulier dans les écoles du Canton de Vaud et de Genève, Graines de Paix travaille aussi avec les musées et les maisons de quartiers. Elle produit un matériel pédagogique riche, ludique et adapté aux petits comme aux adolescents. Notamment à travers des expositions telles que «Ni hérisson, ni paillasson» (avec le CENAC, Centre pour l'action non-violente) ou «Léon et ses émotions» sur l'intelligence émotionnelle. «La première amène les élèves, dès le plus jeune âge, à discerner en eux-mêmes les attitudes qui pourraient provoquer de la violence, tandis que la seconde ouvre les élèves à leurs émotions et les besoins émotionnels sous-jacents», explique Delia Mamon, présidente de Graines de Paix. «En milieu scolaire, la honte et le stress sont des émotions fréquemment ressenties, mais rarement abordées. Or, les besoins émotionnels ignorés peuvent aussi être sources de violence».

www.grainesdepaix.org

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio