Télécharger
l’édition n°972
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Centre funéraire, un chantier très spécial

Aigle Les travaux du futur crématoire chablaisien avancent. Reportage en compagnie du porteur du projet, Jean-Bernard Croset.

Passionné, Jean-Bernard Croset décrit avec précision la future structure du Centre funéraire Chablais-Riviera.

Texte et photo: Valérie Passello

«Vous voyez, nous avons tout calculé pour que ce soit simple et rapide. Le corbillard entre ici. L'employé des pompes funèbres scanne un QR code pour confirmer l'identité du défunt, puis il lui suffit de mettre le cercueil dans la chambre froide, juste à côté de son véhicule.» Jean-Bernard Croset, président de la société coopérative du Centre funéraire Chablais-Riviera (CFCR) parle au présent. Même si pour l'heure, il évolue encore entre les poutres et les échafaudages, dans la zone industrielle aiglonne.

Néanmoins, au milieu de la salle trône déjà le premier four crématoire. À moyen terme, l'infrastructure devrait en abriter deux (voir Le Régional 903). L'appareil de haute technologie «équipé de filtres à charbon actif et d'un filtre spécial, aux normes européennes, qui permettra de ne rejeter dans la nature que de la vapeur d'eau», précise Jean-Bernard Croset, subira ses premiers tests dès la mi-novembre. Plus loin, dans ce qui deviendra un local technique, deux récupérateurs de chaleur attendent leur heure. «Un four dégage 350'000 kilowattheures d'énergie. Nous sommes en tractations avec une entreprise qui s'installera dans le voisinage pour lui redistribuer cette chaleur, par un système de chauffage à distance», poursuit le président du CFCR.

Un mur inspiré de Le Corbusier

En face des locaux voués à la crémation s'étale un énorme mur légèrement bombé. Jean-Bernard Croset pose la main contre l'ouvrage: «Il s'inspire de la Chapelle Notre-Dame du Haut, à Ronchamp, signée Le Corbusier. Normalement, il aurait dû être construit lors de la deuxième phase des travaux, mais nous avons changé notre programme en raison de la fermeture des morgues des sites de l'Hôpital Riviera-Chablais. Le site de Rennaz n'accueillera plus de personnes décédées en-dehors de l'hôpital», explique-t-il. Derrière ce mur, six salons funéraires offriront aux familles la possibilité d'organiser des veillées, mais également des cérémonies laïques. «Heureusement, la commune d'Aigle nous a beaucoup soutenus jusqu'ici, de même que les entreprises actives sur le chantier», se réjouit l'initiateur du projet.

Pour finaliser cette réalisation, la société coopérative CFCR doit encore trouver 500'000 frs. L'achat de parts sociales à 1'000 frs, qui donnent droit à une participation aux bénéfices ainsi qu'à une crémation le moment venu, est toujours possible. Pour l'heure, plus de 200 personnes y ont souscrit. L'ensemble du projet devrait être terminé au début 2022, mais l'inauguration est d'ores et déjà annoncée pour l'an prochain.

Date:07.11.2019
Parution: 972

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio