Télécharger
l’édition n°974
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une appli pour le Black Friday

Commerces Ce 29 novembre, le Black Friday revient, avec des prix cassés dans les magasins physiques mais aussi sur le e-commerce. Afin de ne pas s'y perdre, le site blackfriday.ch regroupe les principales offres sur son application mobile. Plus d'une centaine de commerces y seront présents.

Avec plus d'un million de visites sur son site, blackfriday.ch est devenu un poids lourd en Suisse pour l'événement. DR

Textes: Xavier Crépon

Le petit Poucet est devenu grand. Lancé en 2015 sous format de blog lorsque l'événement commercial a débarqué en Suisse, le site blackfriday.ch regroupait ses offres coups de cœur pour ses internautes. Avec plus de 10'000 visites à ses débuts et une demande croissante à la fois des consommateurs et des annonceurs, son modèle a changé. «L'an dernier, nous avons eu pas moins d'un million de visites sur notre site», lâche le co-fondateur Jérôme Amoudruz. Cette année, sa start-up genevoise innove en lançant une toute nouvelle application mobile gratuite pour renforcer ce lien entre la clientèle et les commerces. Plus d'une centaine de commerces seront présents, dont les grands groupes Media Markt, Ochsner Shoes, La Redoute, Coop ou Manor.

Ne pas louper la perle rare

Rester informé et être au plus près des meilleures offres, voici ce que propose à sa clientèle la firme entièrement dédiée au Black Friday. Via sa nouvelle application mobile disponible gratuitement sur iOS et Androïd, elle veut faciliter la recherche afin de ne pas se perdre dans les méandres de l'événement commercial de fin d'année. Navigation par marque ou par catégorie, push de notifications pour les produits préférés, favoris pour garder en mémoire les offres repérées, les fonctionnalités sont multiples. Associant les offres des shops physiques ainsi que celles du e-commerce, la start-up ne s'y trompe pas. «Selon notre dernière enquête, un tiers de la clientèle suisse consomme plutôt en ligne, un tiers plutôt directement dans les shops et le reste est partagé entre les deux, explique Jérôme Amoudruz. Pour 2019, nous anticipons une croissance de 15% de la demande et le panier moyen devrait aussi augmenter pour atteindre les 300 frs.»

Mais pourquoi se donner la peine de consommer via cette application? «Car les offres des annonceurs n'ont qu'une durée de vie très courte et leurs stocks sont limités, explique le co-fondateur. En anticipant leurs achats, les clients augmenteront leur chance de dégotter ce qu'il leur faut.» Les commerces devraient aussi y trouver leur compte comme chaque année. «En 2019, environ 400 à 450 millions de frs auront été dépensés par les consommateurs sur les e-commerces en Suisse, annonce Jérôme Amoudruz. Pour le Black Friday, les commerces peuvent tripler, voire quadrupler leur chiffre quotidien, c'est une aubaine pour eux.» Reste à savoir si le comportement des consommateurs coïncidera avec ces estimations. «À l'approche de Noël, certains trépignent déjà d'impatience et d'autres attendent ce jour pour faire leurs gros achats, relève le co-fondateur. Nous sommes donc plutôt confiants.»

Une mine d'or pour les commerces

Apparaissant dans les premiers résultats de recherche sur Google en Suisse, blackfriday.ch et son application ont convaincu plus d'une centaine de commerces de signer un partenariat. Dont Manor, qui constate, via son service de communication: «La part du trafic mobile ne cesse d'augmenter. Il est donc primordial pour nous de nous adapter et d'être présents sur ce canal pour répondre au mieux aux nouvelles habitudes et attentes des consommateurs. Une autre raison qui nous a poussé à renouveler notre partenariat avec Blackfriday.ch est la possibilité d'intégrer toutes nos offres produits sur une page Manor dédiée. Concernant notre chiffre d'affaires, il est plus élevé grâce à notre présence forte dans le commerce physique en tant que premier groupe de Grands Magasins en Suisse, mais en termes relatifs, les ventes sont plus fortes via le e-commerce pendant le Black Friday.»

Date:21.11.2019
Parution: 974

Consumérisme de masse ou réel besoin ?

Face aux différents courants de slow fashion et d’anti-consumérisme, la pertinence d’événements commerciaux comme celui du Black Friday se pose. Trouve-t-il encore sa place dans notre société? Le co-fondateur de blackfriday.ch Jérôme Amoudruz

répond à la critique: «Le Black Friday est un événement commercial, tout comme Noël, la Saint Valentin ou encore la fête des mères. À ce titre, il est à mettre au même niveau que les autres événements. En effet, le commerce a besoin de ce genre d’impulsions pour se réinventer et rester dynamique. On pourrait se poser la question de la façon suivante : Est-ce que faire des cadeaux de Noël est encore d’actualité à l’heure de la dé-consommation ? Quelle que soit son activité, une entreprise maintient ses emplois si elle possède des clients. Ceci est d’autant plus vrai dans le commerce de détail où les leviers de concurrence sont nombreux. Nous sommes bien évidemment sensibles aux enjeux climatiques et environnementaux que posent les nouveaux modes de consommation. C’est pour cela que nous avons fait le choix de ne pas promouvoir certains pure players du e-commerce du type AliExpress et que nous privilégions les commerces qui ont des opérations en Suisse. Nous nous efforçons d’inscrire notre démarche dans une dynamique positive pour les consommateurs et les enseignes Suisse.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio