Télécharger
l’édition n°975
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les chefs-lieux visent l'équilibre

Aigle/Monthey D'un côté comme de l'autre du Rhône, les budgets 2020 sont bouclés. Alors que les Montheysans aborderont une nouvelle phase d'investissements, les Aiglons se consacreront principalement aux aménagements routiers et à l'entretien des bâtiments.

L« Nous sommes à jour en termes d'infrastructures »

Texte et photos: Valérie Passello

Tant la commune d'Aigle que celle de Monthey ont présenté des budgets légèrement déficitaires pour l'an prochain. Du côté vaudois, le chef-lieu vise une perte de 24,660 frs, alors que côté valaisan, un excédent de charges de 3,9 mios est annoncé.

Le syndic aiglon Frédéric Borloz analyse: «C'est un budget équilibré. Nous continuons à viser la maîtrise des charges, même si nous embauchons du personnel pour répondre aux besoins actuels. Nous tâchons aussi d'évaluer les recettes, y compris aléatoires, au plus près de la réalité.»

À Monthey, le président Stéphane Coppey ne s'alarme pas non plus: «La dette nette par habitant était de 1'658 frs dans les comptes 2018. Même si elle atteint 5'000 frs, la situation financière de la Commune sera toujours considérée comme bonne. À la fin 2023, elle devrait tourner autour de 4'000 frs, selon les projections.»

Nouveaux habitants en vue

Pour Frédéric Borloz, Aigle est «à jour» quant à ses infrastructures. Le dossier de la nouvelle STEP est sur les rails et les écoles sont en phase de rénovation. Sur ce dernier poste, un solde de 25 mios sur un total de 34 mios reste à verser. La marge d'autofinancement de 3,9 mios ne suffira pas à couvrir tous les investissements prévus, qui sont «de l'ordre de 10 à 15 mios» pour 2020, selon l'élu.

L'aménagement et l'entretien des routes se poursuivent, en tenant compte de l'aspect du transport multimodal. «Après, les futurs investissements sont de l'ordre des prestations à la population, comme la grande salle des Glariers», poursuit Frédéric Borloz. Devisée à 24,7 mios, cette construction a été validée par le Législatif, mais fera l'objet d'une votation populaire le 9 février prochain. Avec la construction de nouveaux quartiers d'habitation, comme Margencel et Sous-le-Bourg, la ville s'apprête à accueillir quelque 500 habitants supplémentaires entre 2020 et 2022.

Vieux dossiers débloqués

À Monthey non plus, le cash-flow de 9,7 mios ne sera pas suffisant pour couvrir l'ensemble des réalisations projetées, dont le coût total s'élève à 29,6 mios. Parmi les investissements, des projets de longue date, ralentis par des procédures, vont pouvoir aller de l'avant. Comme l'agrandissement du home Les Tilleuls, l'aménagement de la route d'accès du côté Nord de la ville ou la construction de la caserne des pompiers, en commun avec Collombey-Muraz. Reste bloqué le dossier du collège Mabillon V, devisé à 49 mios, qui fait l'objet d'une nouvelle opposition.

Les budgets des deux Communes doivent encore être validés par leurs Législatifs respectifs, le 9 décembre à Monthey et le 12 décembre à Aigle.

Les chiffres clés pour 2020

Aigle Monthey

Charges: 46,5 mios 92,8 mios

Déficit: 24'660 frs 3,9 mios

Marge d'autofinancement: 2,8 mios 9,7 mios

Investissements en 2020: 15 mios 29,6 mios

Date:28.11.2019
Parution: 975

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio