Télécharger
l’édition n°978
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Vice de construction au collège, qui paie ?

Puidoux Une façade de l'ancien collège du Verney, qui a été rénové fin 2017, a commencé à cloquer peu après les travaux. La Municipalité a mandaté un bureau spécialisé pour trouver les causes de ce défaut de construction et définir les responsabilités. Enjeu: savoir qui va payer les frais de remises en état de la façade, estimés à un demi-million.

Sur la gauche, le bâtiment de l'ancien collège rénové où la façade pose problème. T. Jantscher

Magaly Mavilia

La construction d'un nouvel édifice ainsi que la rénovation de l'ancien bâtiment du collège du Verney à Puidoux s'est achevée en 2017. «Peu de temps après, une des façades de l'ancien bâtiment a commencé à gondoler», explique Jean-François Rolaz, municipal en charge des bâtiments scolaires, lors du conseil communal du 10 décembre. «Nous avons procédé à des analyses et le dossier est en discussion entre les assurances et les avocats. Le préjudice est estimé à un demi-million, et nous n'allons pas lâcher le morceau». Depuis l'apparition de ce vice de construction, et en attendant les résultats d'une étude réalisée par un bureau d'ingénieurs, des réparations provisoires ont été faites et sont en cours. «Encore faudra-t-il trouver une solution technique valable et reconnue par toutes les parties en présence et concernées par ce dossier, précise l'édile au Régional. De l'architecte à l'entreprise responsable des travaux et aux nombreux corps de métiers qui sont intervenus». Les échafaudages seront enlevés début janvier.

Des causes multiples

Les causes ne sont pas encore clairement définies, mais pour le municipal comme pour le bureau d'architecture lauréat qui a dessiné le projet, il semblerait que le problème vienne soit d'un revêtement trop étanche, soit des embrasures pensées d'une certaine façon par le bureau d'architecte et réalisées différemment par les entreprises concernées, ou encore d'infiltration par le toit ou par le sol.

«Pour l'heure, évidemment, personne ne veut endosser la responsabilité, confie Jean-François Rolaz. Il peut y avoir tellement de sources différentes. Il va falloir déterminer qui a donné les ordres et quelle est la réalité de la mise en œuvre, explique le municipal. Nous sommes dans cette phase d'analyse vraiment détaillée et nous espérons trouver les causes et surtout la manière de réparer, d'estimer et de répartir les coûts. Cela autant que possible à l'amiable. De toute façon, il faudra bien que quelqu'un paie, et ce ne sera en tout cas pas le maître de l'ouvrage, c'est-à-dire les communes membres de l'Association Scolaire Centre Lavaux (Bourg-en-Lavaux, Chexbres, Puidoux, Rivaz et Saint-Saphorin)», avertit le municipal.

Un prix d'architecture prestigieux

La conception d'un projet et sa réalisation sont deux choses totalement différentes. Preuve en est le bureau d'architecture qui a dessiné le collège du Verney à Puidoux vient de remporter le prestigieux prix du jury Architizer A+ dans la catégorie «écoles primaires et secondaires».

Le collège en chiffres

34,5 millions: coût des travaux

2 ans de travaux

38'500 m3 Volume SIA

39'000 heures de travail

12 bureaux d'ingénieurs spécialisés

56 entreprises et fournisseurs

Plus de 350 ouvriers et artisans

Jusqu'à 117 personnes œuvrant sur le site le même jour

Date:19.12.2019
Parution: 978

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio