Télécharger
l’édition n°978
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Montreux Acrobaties a failli trébucher

Montreux Remise en question, la subvention de 100'000 frs demandée par les organisateurs a fini par être acceptée par le Conseil communal. En 2018, après de vifs débats, les élus avaient débloqué 100'000 frs supplémentaires pour aider la manifestation à couvrir une partie de son déficit.

En 2017, la première édition avait attiré plus de 60'000 spectateurs.DR

Amit Juillard

Freestyle motocross, plongeon acrobatique artistique, wakeboard, BMX, ... Montreux Acrobaties fera son retour sur les quais montreusiens durant le week-end du Jeûne, du 18 au 21 septembre 2020. Mais cette deuxième édition, gratuite comme la première en 2017, aurait bien pu ne jamais avoir lieu. Au Conseil communal ce 11 décembre, la subvention de 100'000 frs demandée – pour un budget de 980'000 frs – est très attaquée. Pour Emmanuel Gétaz (Montreux Libre), le projet n'est pas solide sur le plan financier: «Tous les clignotants rouges s'allument». La verte Géraldine Torchio bondit pour les mêmes raisons, mais pas seulement: «C'est une durée trop longue pour les riverains (réd: 3,5 jours au lieu de 2 en 2017) qui vont subir le bruit, la pollution et les bus détournés». Les socialistes ne sont pas plus convaincus. «Les organisateurs n'ont pas retenu la leçon de 2017», déplore Nicolas Büchler, qui propose de ramener le montant de l'aide à 50'000 frs. «Il ne s'agit pas de punir les organisateurs pour 2017 mais de les soutenir raisonnablement», avertit en revanche Angelo Giuliano (PLR).

Le spectre de 2017

La première édition avait attiré entre 60'000 et 65'000 spectateurs, venus admirer 350 sportifs dans 42 disciplines les 23 et 24 septembre 2017. Mais l'événement, créé pour les 150 ans de la société de gym de Montreux, avait enregistré une perte de 309'779 frs. Sur un total des charges de 872'338 frs. Le 9 mars 2018, au terme de vifs débats, le Conseil communal avait libéré 100'000 frs supplémentaires. En avril 2016, il avait déjà déboursé la même somme. Depuis, avec l'aide du Canton et de la Taxe de séjour, l'entier des créanciers ont été payés, souligne la Municipalité dans son préavis.

Yves Depallens, membre du comité d'organisation et élu PLR, se récusera lors du vote. Mais rassure ses collègues. Entre autres, une rentrée de 80'000 frs est assurée par la Taxe de séjour, deux sponsors principaux zurichois sont sur le point de s'engager et la partie club et repas de soutien (110'000 frs au total) est d'ores et déjà couverte.

Au vote, l'amendement socialiste est balayé: le montant reste à 100'000 frs. Mais il ne sera pas possible pour Montreux Acrobaties de demander un complément en cas de déficit: l'amendement proposé en commission par Alexandre Staeger (Montreux Libre) est très largement accepté. La subvention est finalement octroyée par 55 voix contre 29 et 2 abstentions.

Date:19.12.2019
Parution: 978

Rentes à vie sauvées

Pour une voix, les municipaux montreusiens gardent leur rente à vie. Le Conseil communal refuse ce 11 décembre d'entrer en matière sur le «règlement rédigé» de Christophe Privet (Montreux Libre) qui demandait la fin de ce «privilège d'un autre temps» (Le Régional 970). Parmi les arguments contre: le fait que rien n'a changé depuis la dernière modification dudit règlement en 2016. Après au moins dix ans de service, un municipal qui arrive à la retraite (dès 58 ans) touche entre 38'150 et 54'500 frs par an, en sus de son deuxième pilier. Pour le syndic, c'est entre 51'450 et 73'500 frs.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio