Télécharger
l’édition n°978
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Nathalie Chaix : « Notre société ne valorise pas les excuses »

Pour la directrice du Musée Jenisch Nathalie Chaix, également coach professionnelle, savoir demander pardon est essentiel. G. Lombardi

Qui est-elle ?

• Née en 1972 en Haute-Savoie. Déménage de Genève à Vevey en mars 2019

• Directrice du Musée Jenisch depuis le 1er avril 2019. Ex-directrice adjointe des Musées d'art et d'histoire de Genève.

• Auteure de trois romans. Prix Georges-Nicole 2007 pour «Exit Adonis».

Son actu à elle

• 19 décembre: Jenisch Christmas Party. A 18h30, «ponctuations poétiques» dans les collections. DJs jusqu'à minuit. Buffet et vin chaud. Gratuit.

• Gérard de Palézieux et Marguerite Burnat-Provins: deux des expositions 2020 du Jenisch.

• Ecrit son quatrième roman, autour de l'enfance. Rédige aussi les mémoires de sa fille depuis sa naissance.

Son coup de coeur

Ex-cheffe du Service de la promotion culturelle de la Ville de Genève et de celui des affaires culturelles et de la communication de Carouge, Nathalie Chaix est humaniste. «Ces cadeaux solidaires et ces enseignants qui donnent des cours d'appui bénévolement à Epalinges sont deux exemples qui me touchent. A notre époque, nous avons besoin de solidarité. Aujourd'hui, chacun est responsable de penser à ce qu'il peut faire à sa mesure, de penser à demain.»

Son coup de sang

Également coach professionnelle, Nathalie Chaix est interpellée par l'histoire de l'enseignant chablaisien qui s'est battu pour son fils avant de perdre son emploi. Sa réflexion: «Dans la vie en général et des deux côtés lors d'un conflit, il est important de tenir compte des besoins de l'autre, souligne l'ex-directrice du Musée de Carouge. Par ailleurs, notre société ne valorise pas les excuses. Or, il faut aussi être capable de demander pardon.»

Ses thèemes de prédilection

Le matin commence par la radio dans la salle de bain. Avec les infos de France Inter. La journée continue avec Le Temps, Télérama, Les Inrocks... «J'ai une grande appétence pour toutes les disciplines artistiques, confie l'historienne de l'art. L'infolettre de France Culture est super bien faite, je jette un œil tous les jours aux sujets traités.» Côté politique, plutôt locale. Pas de Monde Diplomatique sur la table de nuit. «Ah! Et j'aime aussi les magazines féminins comme Elle! J'adore la mode.»

Date:19.12.2019
Parution: 978

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio