Télécharger
l’édition n°979
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

«Je ne pouvais pas continuer seul»

Vevey Considéré comme le père de Cartoriviera – géoportail intercommunal en ligne qui permet entre autres aux citoyens de repérer les places de parc libres –, Daniel Gnerre sera désormais épaulé. A l'avenir, la plateforme, reconnue pour sa qualité dans tout le canton, offrira la possibilité aux habitants de la région de signaler des dysfonctionnements sur l'espace public, en matière d'éclairage par exemple. Rencontre.

Grâce à Daniel Gnerre et à «son» Cartoriviera, la police peut par exemple avoir accès aux codes d'entrée des immeubles en un clic. M. Rouiller

Amit Juillard

Au mur derrière ces trois écrans d'ordinateur, des dessins d'enfants. «En 2010, je suis revenu dans la région pour des raisons familiales. J'ai deux filles.» Daniel Gnerre, responsable du Système d'information du territoire (SIT) de Vevey, est également considéré comme le père du géoportail régional Cartoriviera. «Il y a dix ans, Vevey était une des dernières communes de cette envergure à ne pas disposer d'un SIT. Et Cartoriviera était à l'état d'embryon.»

A l'époque, c'est le premier modèle communal du genre mis en ligne dans le canton. «Ce qui était aussi novateur, c'est la collaboration intercommunale sur un tel projet.» En 2020, quatorze communes, Association Sécurité Riviera (ASR) et le Service intercommunal de gestion (SIGE) sont partenaires.

Alertes travaux

Morges, Nyon et Yverdon ont repris ce modèle. Beaucoup admirent le bébé de Daniel Gnerre et 1'200 internautes s'en servent chaque jour. La plateforme géographique en ligne est une mine d'informations pratiques en tous genres. Pour les citoyens, la police, l'administration et le secteur privé.

Parmi d'autres fonctionnalités: sur demande, les habitants peuvent être alertés par courrier électronique de tous travaux se déroulant près de chez eux. Les routes fermées sont en outre visibles sur la carte interactive. Autre pan: les places de parc disponibles à Vevey, à Montreux, aux Remparts à La Tour-de-Peilz et aux Pléiades s'affichent en temps réel sur le site. La police a, elle, un accès sécurisé, notamment pour connaître les codes d'entrée des immeubles. Les services industriels et techniques bénéficient quant à eux d'une vision d'ensemble des réseaux souterrains de gaz ou d'électricité.

A l'avenir, géolocaliser les tombes

300 «couches» composent Cartoriviera, mais d'autres viendront encore s'empiler. «Une idée est par exemple de permettre à tout un chacun de signaler des problèmes sur le domaine public, notamment liés à l'éclairage public, confie-t-il. Autre aspect, les photographies panoramiques des rues offertes par Google Street View sont très limitées sur la Riviera: nous souhaitons les prolonger sur la plateforme. Et nous aimerions également géolocaliser les tombes dans les cimetières.» Mais Daniel Gnerre est bien seul. Et il ne consacre pas plus de 50% de son temps à la plateforme, l'autre moitié étant dédiée aux autres activités du SIT.

Lors de la préparation du budget 2020, la Municipalité entend sa situation. Une décision est prise: engager un auxiliaire, la règle pour 2020 étant de ne créer aucun poste fixe par mesure d'économie. Mais, lors du débat au Conseil communal en décembre (lire encadré), à travers un amendement de la Commission des finances, les élus votent plutôt pour un équivalent plein temps, plus pérenne.

«La personne qui sera engagée consacrera, comme moi, environ 50% de son temps à Cartoriviera et le reste au SIT de Vevey, sourit Daniel Gnerre. Je ne pouvais pas continuer seul: si j'étais venu à disparaître, il n'y aurait eu personne pour reprendre le flambeau! Enormément de connaissances ne reposent que sur moi.»

Enfance dans les champs de tabac

Avant de devenir une pièce maîtresse de l'administration veveysanne, le Blonaysan travaille pendant neuf ans pour l'Etat de Neuchâtel, en tant que responsable adjoint du SIT cantonal, entre 2001 et 2010. «Là-bas, j'ai par exemple participé au développement d'une application interactive de type Cartoriviera.»

La géomatique – contraction de «géographie» et «informatique» – n'est pourtant pas un objectif pour Daniel Gnerre lorsqu'il entre à l'Ecole polytechnique de Lausanne, par amour pour... la nature. «J'étais déjà sensibilisé à l'écologie. J'ai donc entrepris une formation d'ingénieur en environnement. Et durant ma formation, j'ai eu quelques cours de géomatique...»

Cette passion pour les verts paysages et la biodiversité? Transmise par sa mère et son père, horticulteur, arrivés d'Italie à 17 ans. «J'ai toujours été proche du travail de la terre. J'ai grandi à Yvorne. Ma famille dans la région de Naples se compose majoritairement d'agriculteurs. Je passais mes vacances dans les vignes, les champs de tabac, avec les vaches, les cochons ...»

Date:16.01.2020
Parution: 979

Vevey prévoit 5,24 mios de déficit en 2020

Fin 2018, le Conseil communal avait refusé le budget 2019. Fin 2019, le même scénario a failli se répéter, après deux séances et six heures de débat. Mais au vote, le 19 décembre, le budget 2020 est accepté: 37 oui, 30 non et 5 abstentions. Le déficit pour 2020 s'élève – après amendements – à 5,24 mios de frs. Avec 5 mios d'autofinancement, qui mesure la capacité de la Ville à investir sans emprunter. Un audit organisationnel et financier est actuellement en cours au sein de l'administration et ses résultats devraient permettre de faciliter l'élaboration du budget 2021.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio