Télécharger
l’édition n°979
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le curling, un sport encore énigmatique

Lausanne Parfois méconnu mais bénéficiant d'une popularité croissante, le curling sera sur le devant de la scène vaudoise cette fin d'hiver, avec la 45e édition du Curling Riviera les 8 et 9 février. Vingt équipes, venues de divers horizons, s'affronteront à l'occasion de cette compétition désormais institutionnalisée d'ampleur internationale.

Depuis qu'il a été introduit aux jeux Olympiques en 1998, gagnés par une équipe lausannoise, et retransmis à la télévision avec de très bons commentaires, le curling a gagné en popularité. DR

Daniella Gorbunova

Les 8 et 9 février, les pros de la glisse se réuniront au centre de curling de Lausanne Olympique pour la 45e édition du Tournoi de Curling Riviera. Vingt équipes venues de Suisse et d'ailleurs s'affronteront pendant quatre tours, avant la finale. «Le tournoi Riviera est un tournoi international, c'est-à-dire ouvert aux curleurs de tout horizon. Cette année, nous avons cinq équipes françaises, dont deux de Nice, précise Christiane Hornisberger, membre de l'organisation. Les équipes suisses viennent de Sion, Neuchâtel, Ajoie, Champéry et Genève. Nous avons également une équipe en fauteuils roulants. Les autres participants sont quant à eux lausannois». La compétition, bien installée dans le paysage sportif régional, a déjà fait ses preuves et attire chaque année des joueurs non-professionnels mais confirmés – l'équipe genevoise étant actuellement en haut du panier. «Nous attendons de cette édition une rencontre conviviale et festive, comme chaque année», espère l'organisatrice.

Quarante-cinq ans de succès

Créé en 1976, le Curling Riviera rencontre un succès toujours renouvelé. Intitulé «Riviera» sous l'impulsion de son fondateur, propriétaire de la brasserie du même nom à Ouchy, il a depuis changé de forme, mais reste fier de son héritage: «À l'époque, l'association lausannoise de curling était composée d'une quinzaine de clubs, dont le Lausanne Riviera, explique Christiane Hornisberger. Chaque club organisait un tournoi durant la saison. En 2000, les clubs ont fusionné en un seul: l'actuel Lausanne Olympique. Mais deux des tournois d'antan ont continué à se jouer, dont le Riviera.»

Un tournoi, deux coupes

Capitale olympique, Lausanne bénéficie d'infrastructures de qualité au grand plaisir des adeptes de curling – qui peuvent ainsi concourir simultanément: «Comme nous avons cinq pistes de curling à Lausanne, dix équipes peuvent jouer en même temps. Le tournoi Riviera est ouvert à vingt équipes qui vont s'affronter selon le système Schenkel: deux groupes de dix personnes jouent chacun trois matchs, suivis d'un classement général. Les dix premiers jouent encore deux tours pour la coupe Riviera. Les dix suivants jouent également deux tours, pour une deuxième coupe, Adolphe Fuchs». Se déroulant peu après les Jeux de la Jeunesse, le tournoi ne risque pas d'être éclipsé par ces derniers. Les organisateurs comptent sur l'ébullition sportive du chef-lieu pour mettre en avant leur discipline: «Il n'y a pas d'interaction directe entre les deux manifestations, explique l'organisatrice. Par contre, nous profitons des JOJ pour mettre en avant le curling en général par des initiations et des portes ouvertes, notamment les 18 et 19 janvier à la halle de Ouchy.»

Popularité croissante

Le curling, dont les règles sont encore parfois énigmatiques pour un quidam, attire néanmoins de plus en plus de Vaudois. Internationalement, les Lausannois s'avèrent renommés dans la discipline. D'après Christiane Hornisberger, «les tournois populaires ont toujours du succès, mais sont très nombreux aujourd'hui. Souvent, il y en a plusieurs le même week-end en Suisse. Le curling en Suisse romande et dans le canton de Vaud est un sport mineur mais de plus en plus populaire. Depuis qu'il a été introduit aux jeux Olympiques en 1998, gagnés par une équipe lausannoise, et retransmis à la télévision avec de très bons commentaires, il est connu par de plus de personnes».

Plus d'infos sur www.lausanne-olympique.ch

Date:16.01.2020
Parution: 979

Réputation de jeu à boire du whiskey

Sport de précision joué sur la glace avec des pierres en granit, le curling est devenu une discipline sportive dans l'Écosse du 16e siècle. Cela en dépit de l'existence de tableaux de Pieter Brueghel l'Ancien, représentant des paysans hollandais en train de le pratiquer bien avant les Ecossais. En 1795, le premier club de l'histoire du curling voit le jour à Édimbourg. Mais il faudra attendre 1834 pour que la discipline s'homogénéise et que des règles stables et institutionnelles soient édictées. Arrivé en Amérique du Nord aux alentours de 1750 grâce aux soldats britanniques, le curling y aura d'abord la réputation d'un jeu à boire – le but étant d'ingurgiter de grandes quantités de whiskey. Le premier club sportif outre-Atlantique sera créé en 1807 à Montréal, par des immigrés écossais. Le jeu fera ses débuts en Suisse et dans les pays scandinaves dès la seconde moitié du 19e siècle. Il deviendra un sport olympique officiel d'abord en 1924, puis en 1998 – pour de bon cette fois.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio