Télécharger
l’édition n°980
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une décennie en musique

Monthey Voilà dix ans que la Ville a intégré le Pont Rouge, une salle dédiée aux musiques actuelles, dans son offre culturelle.

Cyril Huguet (à d.) et le stagiaire production/promotion Maxime Rappaz devant la façade du bâtiment, égayée par une street-artiste.

Textes et photo: Valérie Passello

Des artistes étrangers qui restent perplexes en découvrant l'odeur de la raclette, des «tour managers» pas toujours détendus, des moments d'échange uniques, des concerts ou événements variés et une soixantaine de bénévoles impliqués. Le Pont Rouge, c'est tout ça à la fois. Cet ancien abattoir, transformé en lieu culturel en 1996, a d'abord porté le nom de «Veaudoux». Puis il a été rebaptisé en 2005. Après avoir été porté par le milieu associatif, il passe en mains communales en 2010.

C'est à cette période que Cyril Huguet en devient le programmateur et responsable de la production et de la promotion. «Une telle salle gérée par une Commune, c'était un peu un ovni», se souvient-il. Mais depuis, la formule a fait des émules. Ce qui en fait la particularité? Réponse de l'intéressé: «Nous faisons les choses sérieusement, mais dans une ambiance relax. La programmation est accessible à tous, mais cela ne nous empêche pas d'accueillir des styles plus pointus à l'occasion.»

Trois dates anniversaire

Avec une fréquentation moyenne de 75 à 200 personnes pour une capacité de 300, la salle reste modeste. Mais elle n'a pas à rougir de sa programmation. Des artistes aujourd'hui renommés, comme Bigflo et Oli, Roméo Elvis ou Lomepal s'y sont produits. «C'est génial de se dire qu'ils sont passés par là», sourit Cyril Huguet. Outre le rap, la salle propose aussi des concerts de métal, de folk, de rock ou encore d'électro. Eclectique, l'endroit se veut une vitrine des musiques actuelles.

Dans cet esprit détendu et ouvert, le Pont Rouge s'apprête à célébrer ses dix années sous la houlette de la Commune. Avec trois événements spéciaux en 2020. Le premier, «Wallis ist fantastisch», se tiendra ce 31 janvier (voir encadré). Une deuxième manifestation aura lieu à la mi-juin, annonce le programmateur: «L'idée est de proposer un kaléidoscope de tout ce que nous faisons, concentré en un week-end.» Concerts, DJ, food trucks, street art et silent disco seront au menu. Un troisième événement, dont les contours restent à définir, viendra clôturer cette année anniversaire.

Reprises à la sauce valaisanne

Le 31 janvier à 20h, la soirée anniversaire «Wallis ist fantastisch» réunira neuf groupes valaisans. Ceux-ci auront pour mandat d'interpréter trois reprises de tubes sortis entre 2010 et 2020. Avec une contrainte supplémentaire, l'un des titres devra être celui d'un artiste s'étant produit dans la salle montheysanne. Pour l'occasion, un fanzine a été édité, comportant des textes retraçant l'histoire des lieux, des images d'archives et des anecdotes.

Date:23.01.2020
Parution: 980

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio