Télécharger
l’édition n°981
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Dry January ou janvier sans alcool

Nous connaissons tous Halloween, St Valentin, Black Friday et dernièrement le concours du pull de Noël le plus moche. Autant d'incitations à effet commercial débarquées après que les Anglo-Saxons s'en sont eux-mêmes amusés. Et nous suivons. En bons moutons, nous adoptons ces coutumes pensant même les avoir inventées. Aujourd'hui, ces mêmes maîtres à penser veulent imposer, au nom de la santé, le Dry January! Autrement dit, pas une goutte d'alcool durant tout le mois de janvier! Les faiseurs de tendances l'ont adopté et déjà vendent des compléments alimentaires. Allons-nous suivre? En bon Français, le président Macron a refusé d'officialiser cette coutume. Miracle, aucun gilet jaune ne s'y est opposé! Quant à nous, la nouvelle du Dry January n'est probablement pas encore arrivée en pays de Vaud! «Il ferait beau voir qu'on sacrifie l'apéro....» En tous les cas, le sujet n'est pas débattu plus loin que le Buffet de la Gare de Lausanne.

Pourquoi est-ce que ce sont toujours les Anglo-Saxons qui ont des idées farfelues qui s'imposent presque naturellement au reste du monde? Les Français n'ont pas réussi à faire école avec leurs 35 heures, les Allemands avec leur FKK (Freikörperkultur) ou l'art de se promener à poil. Personne n'a copié la Passaggiata italienne, cette promenade qui se fait entre 18 et 20h! Seul le pays de Vaud a fait une percée avec le sacro-saint apéro. Avec quelques nuances, car offrir à l'heure du pastis du vin, dit pinard, en apéritif dans le Sud de la France est considéré comme une offense.... Cherchons autre chose...

Alors que les particules fines sévissent, pourquoi pas la journée sans respirer? Ça règlerait pas mal de problèmes... Notamment de catarrhe

Date:30.01.2020
Parution: 981

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio