Télécharger
l’édition n°982
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Quels rôles pour les femmes dans la vigne?

Bourg-en-Lavaux Plus qu'une conférence, c'est un appel à la mémoire collective et aux historien(ne)s que va lancer Valérie Cossy, avec sa conférence intitulée «Représenter les femmes de la vigne, entre expérience et stéréotypes». A écouter le 11 février à Cully, salle Davel.

Corinne Buttet, vigneronne-tâcheronne de Chardonne, est la première femme de l'histoire de la Fête des Vignerons à avoir été couronnée.DR

Nina Brissot

Vous avez peut-être dans vos galetas un petit coffre renfermant, enroulées d'un ruban fané, des lettres de vos grands-mères. Ou des photos les montrant dans leur quotidien de femmes de vignerons. Ou encore des coupures de journaux relatant la dureté des temps. Surtout si le malheur entrait dans les familles et que les femmes se retrouvaient veuves. Sortez ces trésors, prenez-les avec vous et allez suivre la conférence de Valérie Cossy le 11 février. Car trop rares sont les témoignages de la vie des femmes au tournant du XXe siècle. On parlait certes des héroïnes mais il existe peu de récits historiques sur celles qui jamais n'occupaient le devant de la scène. Peu de témoignages sur leur vie et leur participation dans ce qui était des entreprises familiales. Car si les hommes s'occupaient du vin et de la politique, les femmes portaient toutes les autres tâches: comptable, secrétaire, épouse, maman et souvent de familles nombreuses. Ce sont elles qui s'occupaient des jardins, des vergers, des conserves et souvent, elles fixaient la date des vendanges. Or si aujourd'hui, il existe de nombreux ouvrages pour chanter Lavaux, ses vignes en terrasses, ses paysages bâtis, sa topographie extraordinaire façonnée par l'homme, peu, ou pas d'historiens ou historiennes se sont penchés sur la mémoire des femmes de Lavaux. Tout reste à écrire et la matière manque encore pour lancer cette aventure littéraire.

La Fête des Vignerons

La conférencière, Valérie Cossy, docteur en philosophie de l'Université d'Oxford et professeur à la faculté des lettres de l'Université de Lausanne ainsi qu'au Collège des Humanités à l'EPFL, est issue du monde vigneron. Elle a retrouvé des lettres très touchantes de sa grand-mère Emma adressées à ses 8 enfants, notamment la plus jeune, Emilie lorsqu'elle passait, comme toutes les jeunes filles à l'époque, son année sabbatique en Suisse alémanique. Elle en parle dans sa conférence qu'elle donne à l'invitation des Archives historiques de Bourg-en-Lavaux.

Pour rendre tangibles des faits, somme toute banals à l'époque, elle prend exemple sur la Fête des Vignerons. Jusqu'à la dernière, même si toutes les femmes adoraient cette Fête historique, elles ne se reconnaissaient pas particulièrement en Palès ou Cérès et elles étaient tenues à l'écart des autres prestations artistiques. Selon Valérie Cossy, la Fête de 2019 a totalement chamboulé les règles. En 2008, la Confrérie s'est ouverte aux femmes. Puis lors de la Fête, non seulement une vigneronne été couronnée – Corinne Buttet, vigneronne-tâcheronne de Chardonne – mais il y avait aussi une femme dans le jury, une reine de la Fête, tandis que des Vigneronnes étaient là en leur nom propre et non celui de leur mari. Elles ont pu trouver une place au royaume de la Fête des Vignerons et incarner enfin ces accompagnatrices de vignerons, jusque-là invisibles. «La femme existe alors, en tant que définie par le couple, en tant que membre d'un couple», explique la conférencière. Le monde de la vigne a changé.

«Représenter les femmes de la vigne, entre expérience et stéréotypes», le 11 février à Cully, salle Davel à 20h

Date:06.02.2020
Parution: 982

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio