Télécharger
l’édition n°982
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les étoiles vertes!

Initialement publié par des marchands de pneumatiques, les frères Michelin, un petit guide rouge répertoriait en 1900 des hôtels et restaurants situés sur les routes de France. Mais attention, il fallait que ces établissements se trouvent à des endroits où l'on se rend en usant les pneus de sa voiture. Une sélection naturelle en quelque sorte. Très vite, les routes se sont multipliées et le guide s'est étoffé. Normal direz-vous puisque son emblème est un bibendum. En ces heureux temps, les plus aisés des automobilistes consultaient donc le guide et conduisaient leurs bolides à la folle allure de 35 km/h, pour s'offrir un bon gueuleton. C'est à cette même époque qu'un marchand de vin proposait «le vin fou qui rend la route joyeuse». Le siècle a passé. Le guide est resté. Il est devenu bible. Les Jésus qui y figurent se battent pour que leur ciel s'étoile. Cuisinier, qui t'a fait roi, pourrions-nous demander? La réponse est: quelques dégustateurs supposés anonymes qui, selon l'humeur de leur palais ou de leur accompagnatrice, délivrent une étoile selon leurs goûts. C'était hier! Aujourd'hui, tout est terminé. La nouvelle tendance est de distinguer ceux qui font comme on leur dit. Pour décrocher son étoile Michelin, il faut faire dans le durable, le local, la demi-portion, le traçable. La bonne grande assiette à Bocuse, c'est ringard. Les herbes sauvages de Marc Veyrat c'est bof. Ces deux-là verront leurs étoiles sombrer dans les crudités. Mais au fait, qu'est-ce que c'est que de la cuisine durable? Simple! Il suffit d'engager un cher zéro carbone, de lui faire couper ses légumes en 4, d'épargner l'électricité en servant des crudités et d'afficher des macarons verts sur sa table. Ça donne une étoile verte! Bon appétit.

Date:06.02.2020
Parution: 982

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio