Télécharger
l’édition n°985
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Bex

Enfin un chemin sûr jusqu'aux mines?

L'aménagement d'un sentier pédestre est prévu le long de la route des Mines-de-sel, pour un montant de 205'000 frs. Cette mesure, si elle est validée par le Conseil communal, permettra d'atteindre en toute sécurité le site touristique du Bouillet.

Enfin un chemin sûr jusqu'aux mines?

Texte et photo: Valérie Passello

À la période des courses d'écoles, il n'est pas rare à Bex de voir des troupes d'enfants suivant leurs professeurs le long de la Route des Mines-de-sel. Depuis la gare, une petite trotte de cinq kilomètres est nécessaire pour rejoindre les fameuses mines du Bouillet. Mais une partie du tronçon pose problème. Aucun trottoir ne longe la route en question, où le trafic circule à 80 km/h. Avant de bifurquer sur un itinéraire agricole, les piétons doivent ainsi cohabiter avec les véhicules sur environ 360 mètres.

Le municipal des travaux et de l'environnement Pierre-Yves Rapaz reconnaît: «Je passe souvent par là et j'ai moi-même constaté que c'était dangereux. Il fallait trouver une solution avant qu'un accident se produise. Nous avions déjà aménagé un sentier du côté de la piste Vita, pour rejoindre le Chemin des Tuyaux dans les vignes, menant jusqu'aux Mines de Sel. Mais les gens ne l'utilisent pas, ils préfèrent cet itinéraire plus direct.» À plusieurs reprises, l'idée d'un trottoir a été évoquée au Conseil communal. Un premier projet de chemin avait même été élaboré, poursuit l'élu: «Il y a très longtemps, l'idée était sortie d'aménager un sentier au pied de la colline du Montet, entre forêts et pâturages, mais les démarches ne sont pas allées très loin.»

Pas d'éclairage prévu

La Municipalité a donc planché sur la question et conclu un accord avec l'entreprise propriétaire du terrain jouxtant la route des Mines-de-sel. Un sentier pédestre large de 1,5 mètre sera aménagé en bordure du pré, sur environ 560 mètres, jusqu'aux premières habitations. La mise à l'enquête, qui courait jusqu'au 16 janvier, n'a suscité aucune opposition. «Je pensais d'abord faire passer l'investissement dans les dépenses ordinaires, précise Pierre-Yves Rapaz. Mais l'aménagement est plus cher qu'un simple chemin, car il faut poser des grilles pour l'évacuation des eaux.»

Au Législatif de trancher sur l'engagement de 205'000 frs, probablement lors de sa séance du 25 mars. Dans une commune qui surveille ses dépenses, le montant pourrait faire débat, de même que l'absence d'éclairage sur le futur chemin. Sur ce point, Pierre-Yves Rapaz justifie: «On est en rase-campagne, ce sentier sera très peu fréquenté de nuit. Nous pensons surtout aux courses d'écoles et aux visiteurs des mines, qui viennent durant la journée.»

Le directeur des Mines de Sel Philippe Benoit, lui, salue l'initiative: «C'est une suite logique de tout ce qui est entrepris pour favoriser la mobilité douce jusqu'au site touristique. Nous venons de réhabiliter le sentier qui relie le Bouillet au bord de la Gryonne. Désormais, les piétons seront en sécurité tout au long du chemin. De plus, une nouvelle liaison en Car postal a été mise en place depuis la gare de Bex.»

Date:27.02.2020
Parution: 985

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio