Télécharger
l’édition n°987
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Vevey

«Les hommes doivent draguer»

Après Lugano, Daniela Liccardo organise son premier speed dating sur la Riviera le 24 mars. Objectif: contrer les applications de rencontre «inutiles» et former des couples qui durent. En marge de la soirée à venir, «Miss Cupido» encourage les mecs à faire le premier pas, à séduire sans être dans l'excès et à surmonter la peur du #metoo.

«Les hommes doivent draguer»

Entretien: Amit Juillard

Elle se décrit comme une espèce de «Tinder vivante». Au Tessin, elle portait le surnom de «Miss Cupido». Début 2018, à Lugano, Daniela Liccardo organise sa première soirée speed dating dans un bar. Avec la volonté de rapprocher les gens «pour de vrai» et pas à travers un écran. L'été venu, l'Italienne de 36 ans, vêtue de rouge, joue même les entremetteuses entre inconnus dans la foule. Sur les terrasses des rives du lac. Depuis, cette diplômée en marketing touristique estime avoir accueilli entre 180 et 190 participants lors de ses événements pour célibataires. Efficaces, selon elle: «Certains ont trouvé des amis, un couple s'est formé et un autre s'est marié depuis, jubile-t-elle au bout du fil. J'y ai moi-même rencontré mon actuel compagnon!»

La parenthèse suisse italienne refermée, Daniela Liccardo est de retour sur la Riviera vaudoise. Entre 2009 et 2018, elle avait notamment travaillé pour le Casino Barrière de Montreux et à la Swiss Hotel Management School de Caux. Autrice du livre «Comme c'est difficile de trouver et d'être la bonne personne!!!», publié en 2011, et passionnée par les relations amoureuses, elle lance son concept de rencontre minute à Vevey ce 24 mars au Kavo. Objectif: aider ceux qui n'ont pas le temps à trouver l'âme sœur et à créer du lien social.

Pourquoi vos soirées speed dating ne sont-elles pas comme les autres ?

Les intéressés doivent absolument s'inscrire pour pouvoir participer. Moi, j'anime la soirée, j'aime faire rire. Les personnes présentes ont cinq minutes pour se présenter et échanger. Sur les tables, je dispose des articles de journaux ou des phrases philosophiques. Ça permet d'engager une discussion parfois profonde et de faire connaissance rapidement. A l'avenir, j'aimerais aussi organiser des conférences ou des concerts pour les convives.

A côté des applications derencontre comme Tinder, le speed dating paraît dépassé...

Absolument pas! Sur les applications, on écrit à un autre ordinateur. En face à face, on ne peut pas mentir longtemps. Combien de fois celui ou celle qu'on rencontre sur Tinder ne correspond pas à sa photo de profil? J'essaie de contrer cette espèce de mode parce que ces applications sont inutiles. C'est une perte de temps. Sur Tinder, on écrit à des fantômes, à sa propre fantaisie.

Alors que 50% des mariages se terminent par un divorce, faut-il encore croire en l'amour éternel ?

Je crois à l'amour éternel, aux relations vraies. Je suis très romantique. Je relève le défi de former des couples qui durent. La solution, c'est de travailler ensemble dans un même but et de communiquer. Il faut être intelligent. Et il faut faire des concessions pour faire plaisir à l'autre. Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir le courage de vivre une relation.

A l'heure du polyamour, le couple traditionnel a-t-il vraiment un avenir ?

Je ne vois pas le sens du polyamour. Si on veut être libre de coucher avec d'autres alors pourquoi se mettre en couple? Si on n'a pas trouvé la personne qui nous empêche de regarder les autres, alors on n'est pas amoureux. L'amour ne doit pas être une prison.

Après la vague du #metoo, certains hommes craignent de draguer. Quels conseils leur donnez-vous ?

Aujourd'hui, les hommes n'ont pas un rôle facile puisque les femmes ont tout ce qu'elles veulent. Elles n'ont même plus besoin de l'argent des hommes! Je suis peut-être un peu vieux jeu, mais je pense que les hommes doivent draguer, doivent «faire l'homme». Sans attendre que les femmes fassent le premier pas. Mais il ne faut pas être dans l'excès. Il faut apprendre à savoir à qui on a à faire et toujours laisser le temps à l'autre de nous aimer.

Speed dating, mardi 24 mars à 20h au Kavo à Vevey. Réservation obligatoire: daniela.liccardo@gmail.com. Prix: 20 frs avec une boisson offerte.

Date:12.03.2020
Parution: 987

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio