Télécharger
l’édition n°987
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lavaux célèbre la mobilité douce

À vélo, à pied ou en rollers, rendez-vous le dimanche 17 mai pour découvrir une route du Lac sans moteurs. Gratuit et accessible à tous, le Lavaux Up revient pour une 9e édition, avec une emphase sur l'écologie à travers l'encouragement à la mobilité douce. Dès 10h et jusqu'à 16h30, quelque 10'000 participants sillonneront la route du lac sans gaz d'échappement, avec un paysage toujours aussi bucolique.

Lavaux célèbre la mobilité douce

Daniella Gorbunova

L'écologie, ça passe aussi par le sport. Le dimanche 17 mai, Riviera et Lavaux seront placés sous le signe de la mobilité douce avec la 9e édition de Lavaux Up. Désormais institutionnelle, la manifestation est gratuite et prendra place de 10h à 16h30. Avec quelque 10'000 personnes attendues, piétons et cyclistes reprendront leurs droits sur les moteurs. Entre Vevey et Bourg-en-Lavaux, aucun véhicule ne sera autorisé sur la route du Lac. Huit communes étant traversées par l'itinéraire, les organisateurs insistent sur le bilan carbone de la journée. Pas question de prendre la voiture pour rejoindre la course: «Le parcours fait 10 km au total et part de la place du Marché de Vevey, mais les personnes sont libres d'entrer et de sortir à leur guise tout au long du trajet, précise Julia Venti, organisatrice associée. De plus, la manifestation se déroule le long des chemins de fer, ce qui permet d'emprunter facilement le train n'importe où.» À pied, à vélo ou en rollers, tout véhicule se mouvant à la force des mollets est le bienvenu. Avec, pour récompense, un panorama bucolique et vierge de gaz à effet de serre à redécouvrir, en toute paisibilité: «Il n'y a pas de classement, pas de compétition, affirme Julia Venti. Le but est vraiment d'inciter les gens à la balade, en famille ou entre amis.»

Une bulle de paix

«Ce qui nous a motivés en premier lieu est l'envie de partager l'espace avec les habitants de la région, un espace habituellement réservé aux véhicules, explique Christian Jean, président de l'association Lavaux Up. Aussi, nous voulions créer un moment de tranquillité, de douceur et d'apaisement dans une société toujours plus stressante où tout se fait au pas de course.» Accorder le rythme de vie des riverains à leur paysage – ne serait-ce que le temps d'une journée – est donc l'un des objectifs de l'événement.

Climat et sport

Selon l'État de Vaud, plus de 70% des Suisses possèdent un ou plusieurs vélos, mais seuls 6% d'entre eux l'utilisent pour se rendre au travail. Le Lavaux Up, c'est aussi une tentative de banaliser et populariser le cyclisme, mode de déplacement écologique par excellence: «Le but est de rejoindre la manifestation à pied, à vélo ou en transports en commun. À l'occasion de cette journée dominicale, sans le stress de la pendule, les gens peuvent tranquillement sortir leurs vélos ou leurs chaussures de marche. Et peut-être se rendre compte du fait qu'effectuer cinq ou dix kilomètres en pédalant, ce n'est vraiment pas difficile», espère le président. Si cette édition met en avant la mobilité douce, l'événement est traditionnellement connu pour son aspect populaire.

Piotr Wiacek, responsable du secteur Sports pour la ville de Vevey, revient sur les débuts du projet: «Au départ, l'accent était mis sur l'accessibilité et la gratuité, aspects qui s'inscrivent parfaitement dans la politique du Sport pour tous que promeut depuis des années la ville de Vevey. En 2012, lors de la création de la manifestation, l'urgence climatique était moins sur le devant de la scène qu'actuellement. L'objectif était avant tout de faire bouger les gens par tous les moyens, du plus petit au plus vieux.»

En attendant Lutry

Même avec la plus grande volonté, pas si facile de bloquer une route cantonale: «Chaque année, nous devons renouveler les démarches administratives avec la police», explique Julia Venti. Le parcours, qui ne demande qu'à s'étendre, se heurte parfois à la bureaucratie: «Le rêve, pour une prochaine édition, serait de pouvoir aller jusqu'à Lausanne. Pour le moment, c'est à Lutry que ça bloque, confie Christian Jean. La Commune ne nous a pas donné d'autorisation, en invoquant le manque de parkings dans la ville. Or, une journée placée sous le signe de la mobilité douce ne nécessite pas de parkings pour accueillir ses participants. Nous demandons explicitement aux gens de ne pas venir en voiture, ce qui n'est pas insurmontable puisque toutes les villes du parcours sont bien desservies pas les transports en commun.»

Programme complet et infos pratiques sur www.veveylavauxup.ch

Date:12.03.2020
Parution: 987

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio