Télécharger
l’édition n°988
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Encore trois ans de chantier

Les travaux sur la route cantonale entre les Croisettes et le Chalet-à-Gobet continuent. Après le chantier hors voies l'année dernière, celui sur chaussée vient d'être lancé début mars et devrait se terminer à fin 2022. Objectifs: renouvellement du revêtement, requalification multimodale, amélioration des accès riverains et limitation des nuisances, tout en conservant la capacité d'absorption du trafic.

Encore trois ans de chantier

Xavier Crépon

Les pendulaires de la Broye et du Jorat devront faire preuve de patience. Les travaux sur la route de Berne entre les Croisettes et le Chalet-à-Gobet dureront encore trois ans, annonce la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR). Pour un peu moins de 32 mios de frs (Canton, 17,7 / Epalinges 4,3 / Lausanne 2,6 / Subventions fédérales 7), les 3'900 mètres de bitume seront rénovés et transformés par tronçon pour rééquilibrer l'espace entre bus, vélos, piétons et voitures.

Quid du trafic?

Pas d'objectifs chiffrés pour l'instant, mais la route doit pouvoir conserver son débit une fois les chantiers terminés. Le projet multimodal est ambitieux, mais dans l'immédiat c'est surtout la crainte de surcharge du réseau qui est sur toutes les lèvres. Avec plus de 27'000 véhicules par jour, dont plus de 1'500 en heure de pointe, la route de Berne est l'axe principal de l'agglomération qui connait la plus importante charge de trafic aux périodes critiques. La régulation du trafic pendant les travaux sur une seule voie de circulation à la montée et à la descente à la place de deux a donc de quoi effrayer. Sur une grande partie du tracé, le bus aura sa voie réservée partagée avec les vélos en descente, mais pour le trafic automobile, un déplacement des congestions plus au Nord dans le secteur de Sainte-Catherine est à prévoir, annonce la DGMR. Elle ne donne toutefois pas de données chiffrées précises. «Nous n'avons pas encore assez de recul, mais un monitoring du trafic est en cours, indique Pierre Bays. Dans le cas où la circulation ne s'écoulerait pas de manière satisfaisante, nous prendrons des mesures complémentaires en révisant par exemple la signalisation routière.»

Quels aménagements à terme ?

En montée, la route conservera ses deux voies. Aucun changement n'est prévu hormis une réduction de la vitesse à 70km/h. En descente par contre, la voirie va être modifiée. «Sur cet axe, la variation du nombre de voies entre simple et double perturbe l'écoulement du trafic en provoquant des ralentissements, voire des bouchons, explique Pierre Bays. Afin de les éviter, une voie simple est planifiée en descente pour les transports individuels motorisés ainsi qu'une voie partagée pour les bus et les vélos, ceci dès le Chalet-à-Gobet. Au carrefour de Croix-Blanche, les cyclistes seront ensuite guidés par le marquage pour passer par le centre d'Epalinges, avant de revenir sur les Croisettes.» Dans le cadre de ces travaux, deux giratoires seront aussi créés pour améliorer l'accessibilité à la route cantonale et le bruit routier sera traité grâce à la pose d'un revêtement phonoabsorbant.

Plus d'infos tout au long du chantier sur: www.vd.ch/route-de-berne

Date:19.03.2020
Parution: 988

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio