Télécharger
l’édition n°989
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pully

Le Général Guisan victime du Coronavirus

Cette année marque les 60 ans de la mort de l'homme d'Etat. Le 12 avril 1960, les estimations de l'époque donnent entre 120'000 et 300'000 personnes massées en silence pour accompagner leur général à sa dernière demeure, le cimetière de Pully. Récit de funérailles et souvenirs de son petit-fils, en marge de l'hommage qui était prévu, annulé en raison de la crise liée au Covid-19.

Le Général Guisan victime du Coronavirus

Nina Brissot

Le plus impressionnant était probablement le silence de la foule. Ce respect exprimé jusqu'à retenir son souffle. Monté sur un affût d'artillerie tiré par six chevaux, le corbillard du Général Guisan est suivi par son cheval personnel. Devant, ce sont les six sous-officiers, casqués porteurs du cercueil qui avancent accompagnés par les membres de la Commission de défense nationale et six commandants de corps. Pourtant, le Général avait pris sa retraite de l'armée depuis 14 ans. Mais le monde militaire tout comme le monde politique ont voulu pour cet homme de légende des funérailles gigantesques comme aurait dit Brassens. Le président de la Confédération Max Petitpierre prononce un vibrant hommage. Les drapeaux sont en berne de la Capitale à Lausanne. Le chef du Département militaire Paul Chaudet, accompagné du président de la Confédération, se rend en personne au domicile du défunt pour apporter les condoléances de la Patrie à la famille. L'ensemble du Conseil fédéral est présent pour la cérémonie.

Un cortège mémorable

De toute évidence, la Suisse fait de ces obsèques un événement commémoratif de la seconde guerre mondiale. Tous les superlatifs sont autorisés pour saluer la mémoire d'un militaire de très haut vol mais aussi et surtout, d'un homme qui a toujours su rester proche du peuple tout en se faisant respecter. Car le Général Guisan, resté droit dans son uniforme et sur sa monture jusqu'à la fin de sa vie, est entré dans la légende de son vivant. Chaque Suisse se reconnaissant en ce chef militaire et tous en étaient fiers. D'où, sans doute, l'immense foule qui a voulu l'accompagner à sa dernière demeure au cimetière de Pully. Avant la cérémonie qui se déroulait à la Cathédrale, un cortège de voitures qui semblait ne jamais finir précède et suit la dépouille du Général. L'organisation est très militaire. Derrière le cheval du Général, sa famille, des aumôniers, les autorités politiques, le Conseil fédéral et d'anciens conseillers fédéraux puis les Autorités politiques militaires des différentes délégations de sociétés civiles. Evidemment, le tout est filmé et retransmis en direct dans les 3 langues nationales pour les foyers qui possédaient une télévision. Pour les autres, la radio émettait également en direct. Toutes les cloches du pays ont sonné en même temps lorsque le cortège s'est mis en route.

Hommage en août

C'est au cimetière de Chamblandes à Pully que repose depuis 60 ans le Général Guisan. Ce 7 avril à 11h, comme chaque année, la Commune devait déposer une couronne par le syndic. Un message devrait être lu par le pasteur officiant, en présence des présidents de la Fondation Général Guisan et de l'Association Verte Rive, soit le Brigadier Mathias Tüscher et M. Albert Dutoit, ainsi que du petit-fils du général Maurice Decoppet, qui se souvient: «Je n'oublierai jamais cette journée des obsèques du 12 avril 1960, où je suivais à pied et en uniforme de jeune lieutenant le cercueil et le cheval du défunt de Verte Rive à la Cathédrale, alors que quelques mois auparavant encore, c'était à côté de cette même monture que j'accompagnais mon grand-père lors de sa sortie hippique quotidienne par Ouchy et Vidy jusqu'à l'Allée de Dorigny.» Evidemment, ces événements sont reportés en raison de la crise liée au Coronavirus. Mais le grand moment de cet anniversaire se déroulera sur trois jours, loin de Pully à la fortification militaire du Sasso San Gottardo. Les 28,29 et 30 août un jury délibérera sur les meilleurs travaux de classes de 16-17 ans à travers toute la Suisse pour illustrer la personnalité du Général Guisan. Les Autorités fédérales, cantonales et militaires seront sur place pour clôturer cet anniversaire impliquant cette année la jeunesse face à la guerre.

Date:26.03.2020
Parution: 989

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio