Télécharger
l’édition n°989
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Covid-19

Solidarité: une appli veveysanne essaime

Faire des courses pour une personne dans le besoin, promener son chien, apporter des livres ou encore les journaux du jour: Julien Rilliet, spécialiste en communication digitale et conseiller communal socialiste, a développé un outil – à télécharger sur son téléphone – qui permet de demander de l'aide ou d'en offrir à ses voisins. Gratuit, le modèle a déjà été dupliqué dans toute la Suisse romande.

Solidarité: une appli veveysanne essaime

Amit Juillard

Arbaz, Bulle, Delémont, Genève, Lausanne, Onex... La liste des localités romandes où l'application mobile est disponible s'allonge chaque jour depuis son lancement l'après-midi du samedi 14 mars. A la suite du durcissement des mesures de lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus par les autorités fédérales et cantonales annoncé le 13 mars. Et l'histoire commence à Vevey. «Ce soir-là, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour les gens, raconte Julien Rilliet, à l'origine du projet. A l'inverse, je me suis aussi posé cette question: "Si j'avais besoin d'aide, comment pourrais-je en demander?" La solution la plus simple et la plus efficace que j'ai trouvée, c'est de créer une app' qui favorise la solidarité micro-locale et la création de lien social». Après le premier week-end, les téléchargements dépassent le millier. Une semaine plus tard, le 23 mars, 231 personnes proposent leurs services pour 3'428 utilisateurs.

Le principe est simple. Par exemple, les Veveysans qui souhaitent se rendre utiles bénévolement téléchargent l'outil «Vevey solidaire» sur leurs téléphones intelligents à l'adresse vevey.glideapp.io. Puis s'inscrivent avec leurs prénom, nom, adresse postale et numéro de téléphone. En mentionnant ce qu'ils peuvent offrir: aller au supermarché, à la pharmacie, promener un chien, apporter des livres ou encore les journaux du jour. Résultat, sur une carte interactive de la ville, des points rouges apparaissent. Ceux qui désirent un coup de main peuvent alors contacter directement une personne proche de chez eux qui offre le service recherché.

Sensible à la fracture numérique

Les seniors, personnes «à risque» face au virus, ne sont pas oubliés, voire ciblés. «Je suis très sensible à la fracture numérique et je suis conscient que tout le monde, les aînés en particulier, n'a pas forcément de smartphone, souligne Julien Rilliet, par ailleurs conseiller communal socialiste à Vevey. Mais les autres générations peuvent se charger de la recherche, faire des demandes pour leurs parents ou grands-parents ou leur transmettre un numéro de téléphone à appeler.»

Durant l'entretien téléphonique de ce 16 mars, Julien Rilliet – inscrit sur «sa» plateforme - reçoit sa première demande. Une femme s'inquiète pour sa mère, qui n'a plus de livres à lire alors que les bibliothèques comme les librairies sont fermées. «Ah! Bah je vais aller apporter des livres!» Mais en respectant les consignes de sécurité émises par la Confédération pour combattre la pandémie. «Les mesures décrétées par les Autorités et le bon sens doivent primer. On n'offre pas son aide si on a des symptômes. Et lorsqu'on amène des courses à une personnes confinée, on les laisse devant la porte, on ne se sert pas la main et on respecte les deux mètres de distance requis. L'idée n'est pas d'aller boire le thé chez la voisine!»

Contact avec Toulouse

Spécialiste en communication politique et digitale, Julien Rilliet a créé un modèle en source ouverte, facile à dupliquer. «J'ai écrit une marche à suivre en dix points pour que même les personnes sans aptitudes informatiques puissent le reproduire dans leur ville. J'ai eu des contacts avec quelqu'un de Toulouse, des municipalités de Suisse romande et la Croix-Rouge fribourgeoise.»

L'objectif premier est de faire face ensemble au nouveau Coronavirus. «Mais peut-être qu'après la crise on se rendra compte que notre voisine aura toujours besoin qu'on lui fasse ses courses pendant la semaine.»

Pour installer l'application mobile veveysanne: vevey.glideapp.io. Pour créer gratuitement une application similaire dans votre localité, retrouvez la marche à suivre ici: https://blogs.letemps.ch/julien-rilliet

Toutes les autres initiatives solidaires sont répertoriées ici: https://citoyens-solidaires.ch

Date:26.03.2020
Parution: 989

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio