Télécharger
l’édition n°991
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Culture

Le seul événement de l'été, c'est à Bex!

Malgré la crise sanitaire, le montage de la Triennale de sculpture contemporaine en plein air Bex & Arts a pu être assuré. L'exposition se tiendra donc de la fin juin à la mi-octobre. Avec quelques ajustements, afin de respecter les consignes de sécurité liées au Coronavirus.

Le seul événement de l'été, c'est à Bex!

Dans le parc de Szilassy, qui surplombe la ville de Bex, un événement se prépare. Alors que les annulations se succèdent un peu partout à cause du Coronavirus, voilà une bonne nouvelle. Bex & Arts aura bien lieu. D'ailleurs, de nombreuses sculptures ont déjà pris leurs quartiers à l'ombre des arbres majestueux.

Présidente de la Fondation Bex & Arts, Anne Bielman s'en réjouit: «Nous devons remercier la directrice artistique Catherine Bolle et son sens de l'anticipation. Le montage avait commencé à la fin janvier déjà. Au moment où les mesures de confinement ont été annoncées, 90% des œuvres étaient en place. Il restait quelques fignolages à apporter ici et là, mais l'essentiel était fait.» Une équipe drastiquement réduite a ainsi pu assurer les travaux restants.

La buvette a eu chaud

2020 aurait de toute façon été une année particulière pour la Triennale, puisque des améliorations structurelles étaient à l'ordre du jour (voir Le Régional 982). Notamment l'aménagement d'une nouvelle buvette dans la Grange, un bâtiment servant jusque-là de dépôt. «Pour cette partie des travaux, le Coronavirus a tout changé, reprend la présidente. La préparation de la buvette avait déjà pris du retard, mais au début du confinement, les entreprises qui devaient nous fournir ont fermé. Il n'a plus été possible non plus de collaborer avec le laboratoire EAST de l'EPFL. Nous devions travailler avec les étudiants sur un concept de récupération et de recyclage.» Des entreprises de substitution ont néanmoins pu être trouvées, acceptant d'œuvrer selon la philosophie choisie. Le secrétaire-comptable de la Fondation Christophe Barbezat souligne: «Finalement, nous avons pu maintenir notre concept écologique malgré la situation tendue.» Les entreprises ont en outre bénéficié de lieux suffisamment spacieux pour respecter les consignes de sécurité et d'éloignement social.

Démarrage légèrement retardé

Initialement prévu du 6 juin au 18 octobre, Bex & Arts débutera tout de même avec un peu de retard. Les organisateurs attendent les directives de la Confédération s'adressant aux musées, zoos et jardins botaniques, l'exposition en plein air s'inscrivant vraisemblablement dans cette catégorie. En fonction des consignes, le coup d'envoi pourrait être donné le 22 ou le 29 juin. «La date exacte sera communiquée à la fin mai sur notre site Internet», précise Christophe Barbezat.

La cuvée 2020 devra aussi s'adapter aux circonstances, énumère Anne Bielman: «Clairement, le vernissage du 6 juin est annulé. Mais nous réfléchissons à une formule virtuelle. Nous renoncerons aux ateliers, ainsi qu'aux expositions dans des locaux fermés, car cela serait trop compliqué à gérer. Nous nous posons aussi la question des visites guidées.» L'équipe travaille d'arrache-pied pour proposer des solutions innovantes. Elle a notamment pris contact avec une start-up de la région, susceptible de mettre sur pied une application permettant de bénéficier de commentaires audio à proximité des œuvres.

Appel aux bénévoles

Des discussions sont aussi en cours avec les milieux touristiques pour imaginer une entrée à prix réduit destinée aux visiteurs qui présenteront un billet de festival ayant été annulé. Le service à la buvette, quant à lui, sera organisé en fonction des normes en vigueur. Les produits locaux pourraient par exemple être à disposition en self-service. Les places sur la terrasse seront aménagées de manière à ce que chacun soit en sécurité.

Enfin, le flux maximal de visiteurs étant de 300 par jour sur une dizaine d'heures d'ouverture et dans un parc de huit hectares, la fréquentation ne devrait pas poser de problème. Pour ce qui est des bénévoles, indispensables à la bonne tenue de l'événement, la Fondation en recherche toujours: «Nos bénévoles sont nombreux à être âgés de plus de 60 ans. Ils ne savent pas encore s'ils pourront venir, explique Anne Bielman. Nous pensons par exemple aux enseignants, dont nous savons qu'ils auront droit à leurs vacances d'été. Ils sont les bienvenus!»

Informations: www.bexarts.ch

Textes et photo: Valérie Passello

Date:30.04.2020
Parution: 991

Sculpture chinoise... en photo

Dans le cadre de «Bex & Arts s'ouvre au monde», un sculpteur chinois était invité à présenter une œuvre cette année. «Très tôt, nous avons compris qu'il ne servait à rien de mettre cette sculpture dans un container pour l'acheminer jusqu'à Bex. Avec la fermeture des frontières, elle y serait sans doute encore», raconte Anne Bielman. À la place, une photographie géante de l'œuvre sera exposée. Une vidéo de l'artiste présentant son travail devrait aussi être proposée.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio