Télécharger
l’édition n°991
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pré-retraite

Une rente-pont sous conditions

Après un bras de fer politique, les modalités d'une rente-pont ont été fixées sous conditions. Revu à la baisse, «le plafond est trop faible», selon le ministre des Assurances sociales Alain Berset.

Une rente-pont sous conditions

Magaly Mavilia

Destinée aux personnes en fin de droit ou en pré-retraite, la rente-pont a été acceptée par le Conseil des Etats mais revue à la baisse. Le plafond de 58'350 francs pour une personne seule et 87'525 francs pour un couple prévu par le Conseil fédéral a été ramené à 38'900 pour une personne seule et à 58'350 pour un couple. Selon la conseillère nationale Marina Carobbio (PS/TI), cet apport mensuel de 3'241 francs «ne permet pas de couvrir les besoins vitaux». A la baisse également, les prestations liées à la maladie ont été ramenées à 5'000 francs par personne, contre la proposition de la gauche et du National de les fixer à 25'000 francs par personne.

Fortune et bien immobilier

Autre condition pour bénéficier de cette rente: ne pas disposer d'une fortune supérieure à 50'000 francs. Un point qui a fâché Alain Berset qui estime que c'est une désincitation à la prévoyance du 3e pilier, puisque ce dernier est inclus dans la fortune nette. Pour Maya Graf (Verts/GL), c'est une incitation à vider ses économies. Point positif, la valeur du bien immobilier servant de résidence principale n'est pas pris en compte dans le calcul de la fortune.

Pour qui ?

Pour bénéficier de la rente-pont, il faut avoir cotisé au minimum durant vingt ans aux assurances sociales, dont au moins cinq années après 50 ans et gagné au moins 21'330 francs par an. Cette rente-pont s'adresse aux chômeurs de 60 ans et plus arrivés en fin de droit ainsi qu'aux femmes, dès 62 ans, 63 pour les hommes qui n'ont pas fait valoir un droit à une rente AVS anticipée et qui ne sont pas dans l'attente du versement de la rente anticipée. Comme son nom l'indique, cette rente fait le pont jusqu'à la rente vieillesse anticipée. Pour y avoir droit, il faut avoir cotisé au minimum durant vingt ans aux assurances sociales, dont au moins cinq après 50 ans et gagné au moins 21'330 francs par an.

Inquiétude pour l'avenir

La crise économique liée au Covid-19 pourrait faire craindre une suppression de la rente-pont. Le Régional a posé la question au Département vaudois de la santé et de l'action sociale DSAS qui se veut rassurant: «Toutes les prestations financières sont maintenues, la rente-pont repose sur une loi et la base légale reste en vigueur. Par conséquent, rien ne va changer pour les bénéficiaires», souligne le département de Rebecca Ruiz.

Informations et demandes sur: www.vd.ch/themes/soutien-social-et-aides-financieres/aides-a-disposition-et-comment-les-demander/rente-pont/

Date:30.04.2020
Parution: 991

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio