Télécharger
l’édition n°559
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Champéry se met au caramel...

Gastronomie Comment mêler parfums de montagne, le terroir et gourmands? Avec le concept «Nos racines», l’Office du Tourisme de Champéry a réussi à redonner ses lettres de noblesse à d’anodines petites fleurs alpestres. A savourer délicatement, si possible en face des Dents-du-Midi.

Champéry se met au caramel...

En recherchant un produit qui traduirait concrètement l’esprit de la montagne et les saveurs du terroir, l’idée du caramel à la reine-des-prés a reçu un écho enthousiaste auprès des restaurateurs et des artisans. «Il fallait trouver un produit fabriqué artisanalement, localement et surtout disponible tout au long de l’année», explique Benjamin Ries, responsable Animation à Champéry Tourisme. Plusieurs mélanges ont été testés mais la seule plante qui ne diffusait pas trop son amertume et subsistait en arrière-goût a vite été repérée. Avec son nom prédestiné, la reine-des-prés fleurit entre juin et août dans les alpages de montagne. Après éclosion, les fleurs sont recueillies, séchées et séparées de leurs feuilles et tiges. Avec ses vertus anti-inflammatoires et diurétiques, la «spyrée ulmaire» a inspiré son nom à l’aspirine! 

Recette secrète
Dans sa cantine Sur Cou, Claudine Gillabert, l’une des trois préposées à la confection des caramels, explique le succès de cette douceur locale «En moins d’une année, j’ai déjà façonné près de 1000 kg de caramels! Les clients apprécient cette petite touche régionale avec le café. C’est aussi une agréable surprise sur l’oreiller pour les hôtes de Champéry!». Le mélange de la fleur séchée avec le beurre, le lait condensé et le sucre a fait un caramel bien éloigné du classique caramel. Selon les premiers dégustateurs, sa texture un peu «sablonneuse» et son parfum de foin pour certains ou d’anis pour d’autres, le rendent moins écœurant.
La recette reste bien évidemment secrète et les commerçants désireux de vendre les fameux caramels de Champéry doivent signer une chartre d’engagement au secret, au respect de la recette et de sa fabrication, et au packaging exclusif du produit. Ainsi protégés, les caramels dans leur bidon à lait en zinc sont en vente dans les commerces et restaurants champérolains, à la Cavagne sur la route de la Vallée d’Illiez et au Relais du Grand St-Bernard à Martigny entre autres. Une attention originale et un goût authentique!

www.champery.ch

Texte et photo: Béatrice Claret

Date:12.04.2011
Parution: 559

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio