Télécharger
l’édition n°670
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Jeunes, pacifistes, mais engagés

Monthey Le collectif LibérationS milite en faveur de l'initiative du 22 septembre pour l'abrogation du service militaire obligatoire.

Par les différentes actions non-violentes du Collectif LibérationS, Ilir Ahmeti veut stimuler l'esprit critique de la population.

Composé de cinq étudiants et de sympathisants, le collectif LibérationS est un groupe anarchiste d'extrême-gauche créé à Monthey au début 2013. Il s'engage de manière non-violente pour différentes causes; en mars par exemple, il organisait une manifestation contre le racisme à laquelle une centaine de personnes avaient pris part: «Notre but est de susciter la réflexion, en défendant une société autogérée, écologique, multiculturelle et libre de toute forme d'exploitation» lance Ilir Ahmeti, militant de LibérationS. Depuis trois semaines, le collectif tient un stand de pâtisseries chaque mercredi sur le marché local pour sensibiliser la population à l'initiative du GSSA (Groupe pour une Suisse sans armée) qui prône l'abrogation du service militaire obligatoire, et sera soumise au peuple le 22 septembre prochain.

Pour le libre choix

Si Ilir Ahmeti se dit antimilitariste, ses comparses, eux, ont l'intention de faire leur service militaire: «Je le ferai parce que j'en ai envie, mais je suis contre l'obligation» explique Wato Luta*. Et c'est pour cette raison que ces jeunes tiennent à afficher leur position: «Nous sommes contre l'idée que l'Etat impose le service militaire aux citoyens, mais pas pour son abolition. Nous défendons la liberté de choisir, et l'égalité des sexes, aussi dans ce domaine» ajoute Ilir Ahmeti.

*pseudonyme

Texte et photo: vp

Date:08.08.2013
Parution: 670

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio