Télécharger
l’édition n°670
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le gaz naturel a la cote

Vevey Holdigaz a réalisé un chiffre d'affaires historique lors de son dernier exercice. De quoi encourager les investigations quant à l'extraction de gaz profond présent sous le Lac Léman par la société Petrosvibri, détenue à 66% par Gaznat et à 34% par Holdigaz.

A partir de la plate-forme de Noville, utilisée lors des forages de 2009, de nouvelles recherches vont être lancées en 2014 par la société Petrosvibri.  P. Martin

Mi-juillet, l'entreprise Holdigaz, basée à Vevey, annonce une année record en terme de vente de gaz naturel pour l'année 2012-2013 avec un chiffre d'affaires de 251,7 mios de francs, représentant une hausse de 4,5%, et un bénéfice net de 25,5 mios. De quoi réjouir ses dirigeants et d'envisager l'avenir sereinement. Pour la société veveysanne, cette progression tiendrait dans l'augmentation de la vente de gaz (+8,4%) due d'une part à des températures plus fraîches que la normale et d'autre part au développement du réseau par de nouveaux raccordements opérés sur le territoire des 167 communes vaudoises, fribourgeoises et valaisannes desservies par le groupe. En 2012-2013, Holdigaz a mis à disposition de ses clients du gaz naturel à hauteur de 1,66 milliard de kWh. Sans oublier le biogaz produit sur les sites de Lavigny, Penthaz et Roche représentant des quantités pour 13,5 mios de kWh.

Nouvelles investigations pour 2014

Le marché du gaz naturel en constante progression a également favorisé la poursuite des investigations menées sous le lac Léman, au large de Noville, pour extraire du gaz profond. Après une année de travaux exploratoires, la société Petrosvibri annonçait en septembre 2011 la présence d'hydrocarbures sous le Léman. Si le gaz découvert n'est pas du gaz de schiste, son extraction requiert la même technique, par fracturation hydraulique. Ce procédé est très controversé car il peut créer des fractures dans les couches géologiques annexes et fragiliser ainsi le sous-sol. Pour l'heure, au large de Noville, il n'est pas question d'extraction (lire notre édition 657) car les coûts sont encore extrêmement élevés et la méthode très critiquée. Mais autant Gaznat qu'Holdigaz ont annoncé en juillet vouloir poursuivre la phase exploratoire en 2014 afin d'affiner les connaissances sur ce gaz piégé dans la roche.

Des recherches qui sont devisées à quelque 10 mios de francs. Le trou creusé lors des forages sera réutilisé pour y glisser un câble de 4km dont l'extrémité sera pourvue d'appareils de mesures dites intelligentes. Ces prochaines investigations devraient permettre de se déterminer sur une éventuelle exploitation ou non.

Sandra Giampetruzzi

Date:08.08.2013
Parution: 670

Holdigaz se diversifie

Active dans l'exploitation de gaz naturel et de biogaz, la société veveysanne diversifie depuis 2009 ses matières premières. Elle a créé un partenariat avec Romande Energie dans le projet Gazobois qui vise à développer la production de méthane et d'électricité à partir de déchets de bois.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio