Télécharger
l’édition n°671
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Deux vaudois en lice pour le Prix Montagne

Agriculture Ce prix de 40'000 frs sera attribué pour la troisième fois le 4 septembre à Berne. Neuf projets ont été nominés, dont deux projets issus du Pays d'Enhaut.

Bernhard Russi, président du jury du Prix Montagne 2013.ASM/Yannick Andrea

«Prendre la décision finale s'est avéré particulièrement difficile, déclare le président du jury Bernhard Russi. Les 50 projets reçus étaient de très bonne qualité». Neufs projets ont finalement été retenus pour concourir au Prix Montagne 2013. Doté de CHF 40'000.-, il vise à encourager les projets qui contribuent à la création de valeur ajoutée, à l'emploi et à la diversité économique dans les régions de montagne. Le meilleur projet sera récompensé le 4 septembre, à Berne, lors de la remise officielle du prix par l'Aide Suisse aux Montagnard (ASM) et le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB).

Du fromage à la chambre d'hôte

Comme l'ont dévoilé les deux organisations le 11 juillet dans un communiqué, les favoris de l'édition 2013 proviennent de l'ensemble de la Suisse. «Je suis très heureux que toutes les langues nationales soient représentées», souligne le président du jury. Et parmi les derniers candidats en lice figurent deux projets vaudois (voir ci-dessous). D'un côté la Coopérative de producteurs de fromage d'alpage «L'Étivaz», la première de Suisse à avoir reçu la distinction AOC pour son fromage et de l'autre la famille Morier, qui a transformé son étable à cochons en chambres d'hôtes confortables au charme montagnard.

Des candidats érigés en exemples

Décerné pour la troisième fois cette année, le prix distingue des projets issus des régions de montagne suisses, économiquement viables depuis trois ans au moins. Le SAB et l'ASM souhaitent également encourager des projets modèles, susceptibles de servir d'exemple dans d'autres régions. «Même dans l'endroit le plus reculé, il est possible de fabriquer des produits de première qualité et de concrétiser de bonnes idées, s'enthousiasme Bernhard Russi. Nous voulons récompenser ces initiatives et les faire connaître à un large public, afin que d'autres trouvent le courage de prendre leur avenir à bras-le-corps». L'année dernière, c'était le projet schwytzois du Muotathal qui avait remporté la première place avec ses excursions accompagnées en traîneaux tirés par des chiens du Canada.

Textes: Zoé Decker

Date:15.08.2013
Parution: 671

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio