Télécharger
l’édition n°831
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

A Palézieux, les nouveaux quartiers sont mis au régime sec

Oron Le Plan directeur cantonal révisé pourrait imposer de réduire de moitié le projet urbanistique «Palézieux Plus», qui tablait sur une augmentation de population de 2000 habitants. Grimace auprès des autorités qui devront financer de nouvelles études.

Les dernières oppositions au projet de La Sauge, qui prévoit 750 logements, étaient sur le point d'être levées. DR

Valérie Blom

Le canton a tiré et le dossier de «Palézieux Plus» est touché. Blessé, il est à terre, mais respire encore. Le Grand Conseil planche sur la 4e révision du plan directeur cantonal (PDC) et ce dernier impose un taux de croissance de 1,7 % aux centres régionaux, soit moitié moins que ce que prévoit le projet de densification de la commune d'Oron. «Avant de prendre une décision, nous attendons que le canton finalise le PDC, précise son syndic Philippe Modoux. Nous allons peut-être gagner quelques habitants avec un pourcentage revu à la hausse, mais je ne me fais pas d'illusions. Tel qu'existant, le projet devra être revu.»

«Palézieux Plus» est un vaste concept d'agrandissement et de densification de la commune qui s'articule en trois étapes autour de la gare. Il table sur une augmentation de la population de 2000 habitants d'ici à 2035. Le quartier de la Sauge, premier volet qui prévoit 750 logements, a d'ailleurs été mis à l'enquête début 2016, avec, comme le précise 24 heures, seules quelques oppositions encore à traiter. «Ce n'est malheureusement plus valable, ajoute le syndic. Il nous faut réétudier l'ensemble.»

800'000 frs pour rien?

Avec le pourcentage des centres régionaux du PDC, Oron pourrait se densifier pour un équivalent de 1000 habitants seulement. Pour les autorités, cela signifie reprendre le dossier et revenir devant le législatif avec une nouvelle demande de crédit d'étude. «Dans ce cas précis, j'ai effectivement l'impression que l'argent est gaspillé», déplore Philippe Modoux. Pour l'heure, entre le canton, la commune et les investissements privés, environ 1,5 mio de frs a été investi pour ce projet, dont 800'000 frs de la part d'Oron.

Palézieux Plus verra le jour. Mais, pour l'heure, il s'agit du coup de massue. «Je sais que le dossier finira par aboutir. Les constructions ne devaient pas sortir de terre en deux ans de toute manière.» La commune espérait anticiper l'évolution de la population des vingt prochaines années. Elle va devoir s'accorder avec les estimations du canton. «Le Grand Conseil part du principe que les agglomérations connaîtront la plus vaste croissance, avant les centres régionaux et la campagne. Nous verrons dans dix ans s'il avait raison.»

Date:01.12.2016
Parution: 831

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio