Télécharger
l’édition n°831
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

C'est la fin des travaux... ou presque

Monthey La Petite ceinture et le réaménagement du centre-ville sont terminés. Une dernière série de travaux devrait débuter en 2019, notamment pour rendre la place du Comte-Vert à la population.

Après des années de travaux, les Montheysans se réapproprient doucement le centre-ville, entre les zones 20km/h, 30km/h et les nouveaux aménagements.

Textes et photo: Valérie Passello

Ouf, c'est enfin fini! Après des années de travaux, le tracé de la Petite ceinture et le centre-ville ne sont plus en chantier. De quoi soulager les Montheysans qui semblaient fatigués par la valse des pelleteuses. Définis au début des années 2000 dans le plan directeur de mobilité (PDM) de la ville, ces aménagements ont été voulus par la population, souligne le municipal des infrastructures et de la mobilité Gilles Cottet: «À l'époque, un groupe de travail a réuni des politiques, des commerçants, des citoyens et des mandataires, afin d'élaborer ce PDM. Dans les grandes lignes, la vox populi a donc été respectée».

Fini les travaux, oui, mais pas tout à fait. Il reste un secteur à rénover, comprenant la place du Comte-Vert, la rue des Bourguignons, la rue de Venise et l'avenue des Alpes. «À terme, les places de parc seront supprimées à la place du Comte-Vert pour que celle-ci soit rendue à la population, précise Stéphane Coppey, président de Monthey. Nous voulions attaquer ces travaux rapidement, mais les commerçants ont demandé une période de répit. Les études devraient être lancées en 2018 et ces aménagements débuteront l'année suivante au plus tôt: ils devraient être achevés en 2022.»

Une vision à long terme

Si le cœur de la cité atteint sa forme définitive, d'autres chantiers seront néanmoins menés dans les années à venir. Afin de désengorger les entrées de ville aux heures de pointe, un mandat d'ingénieurs a été mis à l'enquête pour la réalisation d'une route qui traversera le site de Gessimo par la voie souterraine. Le projet devrait aboutir durant la prochaine législature. La route de contournement de Pré-Loup, qui devrait relier la zone industrielle de Collombey au secteur du Verney à Monthey, a été mise à l'enquête en 2011, mais des oppositions bloquent encore le dossier. Du côté Sud de la ville, un nouveau tronçon permettra aux employés et aux véhicules de livraison de rejoindre le site chimique. Ce dernier devrait voir le jour conjointement à la réalisation du terminal rail-route. «Nous avons une vision à long terme, mais si l'on compte la population de Monthey, de Collombey-Muraz et de la vallée, nous arrivons gentiment à 35'000 personnes et le trafic sera de toute façon important, estime Gilles Cottet. C'est pourquoi il faut aussi développer l'offre des transports publics. Et en ce sens, les chiffres sont réjouissants: depuis la mise en service de notre bus urbain en 2012, sa fréquentation a quadruplé, à raison de 25 à 30'000 passagers par mois.»

Date:01.12.2016
Parution: 831

2636 places de parc

La ville de Monthey, associée aux commerçants, a lancé une campagne de communication intitulée: «Dehors dessus dedans dessous», pour signaler à la population l'existence de nombreux parkings proches du centre-ville. Un papillon sera distribué dans les commerces, à l'office du tourisme et lors de manifestations, détaillant le nombre de places à disposition dans chaque parking. Un pictogramme y indique en outre combien de minutes sont nécessaires à un piéton pour rallier ces parkings à la place Tübingen, en plein cœur de Monthey. En 10 ans, l'offre en places de stationnement est passée de 2'053 à 2'636. En surface, 534 subsistent; une trentaine a été supprimée, mais les 613 places du parking souterrain du M Central complètent largement l'offre. Toutefois, les usagers peinent encore à se garer en sous-sol, souligne le municipal Gilles Cottet: «Lorsque les gens vont assister à un spectacle au Crochetan par exemple, ils n'ont pas encore le réflexe de se parquer au M Central. Mais il faut du temps pour que les habitudes changent, cela viendra petit à petit». À terme, des panneaux devraient être installés aux entrées de ville afin d'indiquer les places libres dans les différents parkings.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio