Télécharger
l’édition n°850
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les Guérin, du petit écran à la scène

Vionnaz Après avoir remporté la grande finale de l'émission «Un Air de Famille», les Guérin fourmillent de projets. Ils se produiront en concert au Théâtre de Valère à Sion le 29 avril en première partie de Nicolas Fraissinet et participeront à la comédie musicale «Fifi Brindacier» chez Barnabé à Servion, du 30 avril au 20 mai.

À Servion, Dominique, Raphaël et Jean-François Guérin (de g. à d.) se sont prêtés au jeu de la séance photo en compagnie de Barnabé.

Valérie Passello

Après une rencontre avec les Guérin de Vionnaz, impossible de ne pas avoir le sourire aux lèvres: Jean-François, Raphaël et Dominique ont une dimension clownesque, par leur bonne humeur contagieuse mais aussi par leur sensibilité, doublée d'une grande générosité dans tout ce qu'ils font. Des atouts qui ont sans doute pesé dans leur victoire lors de l'ultime saison de l'émission «Un Air de Famille» sur RTS1 à la fin de l'année dernière, en plus de leurs jolis brins de voix. Depuis, les deux frères et leur cousin n'ont pas eu le temps d'atterrir: «Nous n'avons pas remporté l'Eurovision ou gagné 3 millions, mais nous étions fiers et heureux! Surexcités après la finale, nous voulions attaquer directement l'écriture d'un spectacle, c'est un projet de longue date: les idées fusaient... mais finalement, nous avons reçu des invitations qui ne se refusent pas!», raconte Jean-François, alias Jeff.

À bonne école

D'abord contactés par la responsable de l'école de comédie musicale de Moudon, voilà les Guérin embarqués dans une nouvelle aventure: ils prendront part au spectacle «Fifi Brindacier», présenté du 30 avril au 20 mai chez Barnabé à Servion. «Nous avons répété avec une partie des élèves dans une véritable salle de danse avec des miroirs; c'est un autre niveau que les revues humoristiques des fêtes au village auxquelles nous avions participé jusque-là! Et c'est une formidable école de la scène, il faut à la fois jouer la comédie, chanter et danser: on apprend pour de vrai. D'ailleurs, nous considérons cette expérience comme si nous avions suivi une année de cours, mais en l'espace de trois mois», sourit Dominique. Enthousiaste, Raphaël ajoute: «C'est un plaisir d'être dirigés par un metteur en scène professionnel, qui est très précis dans ce qu'il veut, mais qui est aussi ouvert à nos suggestions et Dieu sait si nous en avons beaucoup. Parfois, nous le fatiguons, mais il semble apprécier notre univers burlesque, proche de la bande dessinée».

Carte blanche à Sion

Juste après avoir accepté le mandat pour la comédie musicale de Servion, les Guérin reçoivent un autre appel: «Nicolas Fraissinet nous proposait d'assurer la première partie de son concert du 29 avril au Théâtre de Valère à Sion. Coup de chance: il nous restait un jour de libre avant le début de «Fifi» et c'était justement cette date-là!», se souvient Jeff. Le parrain de l'émission «Un Air de Famille» n'a pas oublié les Guérin et leur témoigne une confiance qui leur réchauffe le cœur: «Même s'il ne nous a jamais vus ailleurs qu'à la télé, il nous laisse carte blanche pendant 25 minutes. Nous avons un énorme respect pour lui comme musicien, mais aussi comme être humain», ajoute Jeff. Comblés de pouvoir «titiller la cour des grands», même s'ils ont «un peu les chocottes», comme ils disent, les Guérin sont déterminés à poursuivre leur chemin artistique. Ils espèrent trouver des sponsors ou éventuellement décrocher une bourse, afin de pouvoir enfin monter leur propre spectacle. Affaire à suivre.

Date:27.04.2017
Parution: 850

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio