Télécharger
l’édition n°854
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Savez-vous planter des choux ?

Vevey Depuis trois ans, la structure d'accueil de jour pour écoliers La Campanule s'amuse à planter des légumes sur un petit lopin de terre. Les enfants apprennent à jardiner, à reconnaître les fruits et légumes et surtout à goûter de tout. Une découverte parfois aussi pour les éducatrices.

Concentration et délicatesse pour planter le basilic.

Texte et photos: Sandra Giampetruzzi

Fin mai, la montée des températures réchauffe enfin l'atmosphère et les plantons des jardiniers de la Ville de Vevey sont prêts à être mis en terre. Comme chaque année, un thème est choisi pour agrémenter parcs et jardins de Vevey. Cette fois, ce sont les herbes aromatiques qui parfumeront les allées vertes de la ville. La structure de jour La Campanule, qui accueille des enfants entre 6 et 10 ans dès le matin pour le petit-déjeuner, les repas de midi et après l'école, pourra aussi bénéficier de ces senteurs. Depuis trois ans, sa directrice, Rosemarie Langschwager, a mis sur pied un projet pédagogique de jardinage en collaboration avec les parcs et jardins de la ville. Le cuisinier de la garderie Les Marionnettes, située sur le trottoir d'en face, vient aussi de temps en temps se servir dans le potager pour agrémenter ses recettes.

Une expérience qui porte ses fruits

«Rien n'aurait pu se faire sans l'aide de la commune et notamment de son représentant des parcs et jardins, Vincent Roulet. Le projet du potager a pris forme en 2014. Nous avons dans un premier temps défini un périmètre pour l'installer», explique Rosemarie Langschwager. «Il a fallu trouver l'emplacement idéal afin qu'il bénéficie de suffisamment d'ensoleillement, mais qu'il n'empiète pas sur l'espace de jeux des enfants et qu'il soit facile d'accès», confirme Vincent Roulet.

L'objectif de ce projet pédagogique est de susciter l'intérêt, de stimuler la curiosité et de retrouver un lien direct avec la terre, car certains enfants ne savent pas comment poussent les fruits et légumes. «C'est une découverte pour certains d'entre eux qui ne connaissent pas, par exemple, les diverses variétés de tomates. Et parfois pour nous aussi, notamment avec les variétés anciennes que je ne connaissais pas», précise Natacha, éducatrice à La Campanule. Depuis trois ans, les écoliers ont donc pu se familiariser avec le jardinage et déguster divers choux, haricots, poivrons, radis, tomates, ruccola, carottes. «Ils ont goûté et adoré la ruccola et les radis alors que ce sont des goûts très prononcés, mais dès qu'ils voient d'où ça vient, comment ça pousse, ils sont tout de suite plus curieux», constate Giovanna, également éducatrice à La Campanule.

De la graine à l'assiette

En plus des plantons offerts par la Ville de Vevey, des graines sont également achetées par la structure de jour. Les écoliers peuvent ainsi faire des semis en pots durant l'hiver. Ils les transplantent ensuite dans le potager lorsque les beaux jours arrivent et entretiennent le potager, enlèvent les mauvaises herbes, observent l'évolution des plantes. Puis arrive le temps tant attendu de la récolte et de la dégustation. Cela donne aussi l'occasion de décliner de nombreuses activités autour de la nourriture. Les enfants ont créé une roue des saisons avec les fruits et légumes, les pots en plastique des semis sont réutilisés pour des bricolages, des ateliers de cuisine sont organisés et les écoliers préparent leur goûter du lendemain en utilisant les ingrédients du potager. Ils ont d'ailleurs déjà cuisiné des tartes à la tomate, des cakes aux légumes, des muffins à la carotte, des salades de fruits, participé à des dégustations à l'aveugle. «C'est étonnant, mais en général il n'y a aucuns restes. Les enfants mangent tout jusqu'à la dernière miette», s'étonne Dana, stagiaire en charge des ateliers cuisine qui se déroulent une fois par semaine à La Campanule.

Date:25.05.2017
Parution: 854

Le coin des enfants

Kénan: «Moi, j'ai déjà planté des fraises. C'est le fruit que je préfère.»

Elyssa: «J'ai un jardin à la maison et on plante des fraises, des courgettes, des carottes, mais j'aime pas du tout le céleri.»

Nora: «Moi, je jardine avec ma grand-maman. Elle m'a dit qu'il fallait arroser les plantes tous les jours un petit peu»

Nathan: «L'engrais, ça sent le chocolat noir, mais je ne pense pas que ça a le même goût.»

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio